• J'en prends le temps Pivoine ... comme toi, tu l'as fait sur ton blog "Variations de regards"

    Il suffit de répondre à cinq questions qui nous dévoilent un peu ... chacun peut s'il le veut en faire autant ...

    Citez quatre emplois effectués dans votre vie 

    - étudiante, je vendais du pain dans un grand magasin : Le Priba de La Louvière pour la boulangerie Godefroid de Frameries c'était en 1968 et en 1969  Nous étions deux étudiants (Jean-Louis Collinet devenu metteur en scène était mon comparse et tous deux nous nous opposions à ces dames qui prenaient leurs vacances en Grèce alors qu'y régnait la guerre des colonels !)

    -diplômée, je travaillais en tant que préparatrice en pharmacie dans l'officine la plus proche de chez moi, j'y suis restée jusqu'à la naissance de Gorian en 1976

    -pour gagner quelques sous, les week-end je promouvais les biscuits Corona-Lotus dans les grandes surfaces de Wallonie, fin des années septante ...

    -et puis je suis restée fidèle au plus beau des métiers, celui de femme au foyer, bricolages, jardinage, cuisinière, couturière, femme et surtout maman maintenant grand-mère .

    citez quatre films que vous regarderiez encore 

    -une histoire sans fin

    -E.T.

    -tous les Harry Potter

    - Les risques du métier 

    citez quatre lieux de vacances

    -Grenoble et ses environs en 1977 (dans la belle famille de mon beau-père)

    - La côte belge du coq à La panne jusqu'en 2017

    -Montmartre à Paris durant trois jours, voyage payé par   Gorian et Genseric pour nous remercier d'avoir été de "bons parents" 

    -Bray-Dunes  d'où je réponds au questionnaire ...

    dites quatre choses que vous faites chaque fois que vous allez sur le net

    -lire mon courrier

    -visiter mes blogs amis

    -consulter les notifications sur Facebook

    -et puis si j'ai le temps errer sur la vague ...

    donnez quatre endroits où vous aimeriez être en ce moment

    -ici

    -ici

    -ici

    et encore ici ....

    tu vois Pivoine j'en ai pris le temps ...

    à qui veut maintenant ...

    amitié à tous .

     

    Google Bookmarks Blogmarks

    29 commentaires
  •  

    Ce qu’il a pu faire chaud, mais tout est bien au bord de l’eau, on peut y lire sous le soleil, se rafraîchir les pieds au frais, se plonger dans les vagues, jouer avec et comme un enfant … et aimer ça !

    JUILLET SE TERMINE …

    JUILLET SE TERMINE …

    JUILLET SE TERMINE …

     

    Vinrent les orages, et les pluies et le vent, et se mettre à l’abri de ces intempéries qui ne font que passer, se dire que le soleil nous reviendra … Les intrépides ne rentrent pas, costumés et maquillés à l’instar du carnaval de Dunkerque, ils sortent vaille que vaille …nous ramenant la joie !

    JUILLET SE TERMINE …

    JUILLET SE TERMINE …

    JUILLET SE TERMINE …

    JUILLET SE TERMINE …

    Dommage que Philippe soit « patraque » on aurait pu les suivre …

    Mais demain, tout ira bien ! 

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    22 commentaires
  • Roman consacré par le prix Pulitzer en 1935 .

    Je ne suis pas une fervente lectrice des "Prix", mais en vacances on peut se permettre quelques écarts aux grands principes ... Ce fut le cas ici ...

    NOVEMBRE de JOSEPHINE JOHNSON .

    Une famille de la middle class américaine qui s'était essayée à la ville revient, père, mère et les trois filles, vivre à la ferme, probablement héritée ou achetée mais hypothéquée, peinant malgré le courage de chacun à engranger du bénéfice ... Il faut d'abord payer ses dettes ... Et si la nourriture ne manque pas, tout ce qui s'achète est minutieusement compté ... Dix ans de longues peines n'y suffisent pas d'autant plus que rien ne leur sera épargné, des années de sécheresse qui se succèdent, l'incendie qui ravage les abords de la ferme, la crise et ses grèves, l'épuisement, la maladie, la mort ... rien ne nous est épargné à nous lecteurs, ni aux héroïnes du roman .

    Roman disons-nous, mais à tout prendre, combien en nos terres, en ce 21ème siècle, d'agriculteurs ne vivent-ils pas ce drame ?

    à bien y réfléchir ...

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    18 commentaires
  • En l'an 514 avant J.C., les Bolgs,  peuples errants venus de la Baltique, s'installent LES GRANDS FAITS DE L'HISTOIRE DU PAYS WALLON par NELE MARIANsur notre sol fait de forêts profondes, humides et marécageuses, riches de gibier ... Les Teutons attirés par tant de bienfaits naturels s'en vinrent aussi profiter de l'aubaine et ensemble, ces peuples amis gagnèrent les rives de la Loire et de la Saône, formant la célèbre "Gaule" qui ne pouvait laisser indifférent un certain Jules César !

    Vers le 3 ème siècle, les Francs et les évangélistes envahirent la Gaule ... Clovis par sa conversion incita bien des Seigneurs à en faire autant, naissent les Terres Episcopales . Lambert fut l'évêque de celle de Tongres ... Il choisit pour y vivre un endroit édénique au bord de la Légia ; ce Prince-Evêque venait de porter sur les fonts baptismaux la future Principauté de Liège que Notger au X ème siècle porta sur l'autel de la gloire, ni Bruges, ni Gand, ni Anvers n'avait encore de "renom" !

    Sous l'Empire de Charlemagne (famille des Pépins) la Principauté jouit de sa réputation de grande ville joignant "Sainteté et Génie" 

    Les Capets suivirent séparant l'Empire en deux : La France et La Germanie 

    Germanie souveraine des comtés de Flandre, de Hainaut, de Namur, de Huy, de Louvain sous tutelle de la Principauté de Liège .

    Les Seigneurs aiment la guerre et le pouvoir, la rivalité est omniprésente mais les peuples constitués de bourgeois, d'artisans, d'ouvriers se révoltent, gagnent en chartes bien des libertés qu'ils perdent au combat suivant durant tout le Moyen-âge, respirant un peu lors des croisades où les valeureux seigneurs s'en allaient guerroyer ...

    Au XV ème siècle, les liens qui nous unissaient à l'Empire d'Allemagne sont brisés, nous entrons dans le sillage de la France grâce aux Ducs de Bourgogne .

    Le Hainaut reste la Province qui s'est le plus longtemps attardée à un régime féodal, elle fut la terre de Monastères, des Abbayes, des châteaux et des forteresses

    Cet ouvrage relatant l'Histoire de Pays Wallon, de ses origines au Moyen-âge fut écrit par Nele Marian en décembre 1944, il illustre ce "petit peuple wallon" en quête de plus de liberté face à l'arbitraire des puissants ...

    Rien n'a changé "NOS ASTONS FIERS D Y ESTCE WALLONS !": NOUS SOMMES FIERS D'ÊTRE WALLONS !

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    16 commentaires
  • On y est, c'est la fin de l'Histoire, les dieux sont morts, chacun d'entre nous n'a plus qu'à se vendre dans cette société libérale du consumérisme, tel un morceau de charbon en vue d'être consumé ...

    SAUVER LE MONDE de YANN KERNINON

    Durant le temps de l'Histoire, les hommes semblaient vivre en guerre perpétuelle, jusqu'au siècle des Lumières où le besoin de savoir donnait de l'espoir en l'humanité ... pour aboutir en fin et contre toute espérance dans un scepticisme actuel et universel !

    La Démocratie née sur les barricades pour renverser tous les pouvoirs antidémocratiques ne fonctionne pas, car elle disfonctionne structurellement de façon permanente ... comme la vie en somme ! D'où son besoin de compromis, d'une pratique constante du vivant, donc de l'imperfection !

    Pour être à la hauteur de nos aspirations au retour de l'espoir, elle se doit de tendre vers l'égalité et la liberté pour TOUS par lois promulguées et observées ... Mais ce à quoi la démocratie ne pourra jamais nous obliger, c'est la Fraternité, base de l'humanité de l'homme, c'est refuser le nihilisme des extrêmes, c'est oser faire confiance en se donnant la possibilité d'être à la hauteur de notre humanité ! Il ne suffit pas d'y prétendre, de la clamer, mais de la faire !

     

    Jamais je n'aurais pu croire qu'un groupe de Rock'n'Roll, loufoque de surcroît, puisse m'interroger à ce point sur le sens du Temps de l'Histoire ... Notre innocence à retrouver, nos racines à replanter, un espoir d'avenir à opposer à la résignation, SAUVER LE MONDE !

    Merci Yann Kerninon, leader du groupe CANNIBAL PENGUIN d'être ce "philosophe de terrain"

    Merci à Gorian de me l'avoir suggéré  .

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    22 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique