• La misère gagne, les politiques néo-libérales règnent en maître, dans les LE BRUIT DES BOTTES années quatre-vingt, elles étaient sorties d’un cerveau « tatchérien » pour envahir le monde, donnant du pouvoir aux marques, au paraître, à l’argent, aux multinationales, et chacun y allait de sa petite réussite , s’affirmant dans l’ « avoir » plutôt que dans l’ « être » … J’entends encore la fille de mon riche patron dire : « on ne reconnaît plus sa classe, tout le monde roule en mercédès ! » … C’étaient ces années-là, où prises par le rêve insensé du possible, les gauches en politique ont perdus leur garde …

    Et tout à continué de pire en pire, les uns exigeant, les autres s’accommodant …

    De fermetures d’usine en délocalisations, à l’importation d’ouvriers venus de pays pauvres saturer notre marché de l’emploi, le chômage chez nous s’est installé en puissance, le prix de la vie a augmenté,  les classes moyennes ont trimé, et voilà venu le temps de la peur, celle de perdre son « avoir » …Peurs sur lesquelles surfent allègrement les politiques néo-libérales qui tout en détruisant notre « sécurité sociale » s’évertuent à nous faire croire que le coupable c’est l’étranger !

    Depuis quarante longues années, notre « endormissement », notre silence, a fait le reste … Il est grand temps de se réveiller, de se souvenir que seule la solidarité pourra nous sauver, que le néo-libéralisme a vécu, il est allé trop loin …c’est sa mort ou la nôtre !

     

    FAUT PAS METTRE DES ENFANTS EN CAGE !

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    10 commentaires
  • C’est le premier livre de la pile de ceux reçus pour mon anniversaire …YOU ARE EUROPE ! Discours de Barack Obama

    Baroque sarabande par Christiane Taubira

    Mai 68 raconté par les objets du collectif LAURO, PIETTE, SÄGESSER, et VANDERPELEN-DIAGRE .

     

    « ILLUSIONS DANGEREUSES » de Vitaly Malkin .

     

    J’ouvrais donc hier, dans un moment libre, cette traduction du célèbre discours prononcé par le Président des Etats-Unis le 25 avril 2016 à Hanovre …

     

     J’aimais ce Président qui loin d’être parfait avait compris le monde et ses problèmes, et qui pour savoir écouter et entendre cherchait des réponses appropriées et possibles à réaliser pour rendre de l’espoir en la vie humaine …

     

    Dans ce discours il nous parle de l’Europe et du besoin d’union que TOUS nous avons à respecter pour atteindre un équilibre entre les possédants et les possédés, « Nous partageons tellement d’expériences et de valeurs communes ! nous croyons que les progrès réalisés doivent bénéficier non pas à quelques-uns, mais au plus grand nombre » … Triste de constater le présent …

     

    Il nous met en garde pourtant : « Mais ne tenons rien pour acquis » suivi de « Prenons confiance en notre capacité à façonner notre destin . »

     

    Force est donc de constater que seuls les électeurs sont responsables des gens qu’ils élisent pour les gouverner …

    L’Europe va mal, les Etats-Unis vont mal  tous se divisent au nom de la protection malsaine et agressive que « nos » dirigeants prétendent être le bien commun des Nations … contre les « envahisseurs » migrants …

     

     "Vous êtes l’Europe unie dans la diversité, guidée par les idéaux qui ont éclairé le monde, plus forte quand elle est solidaire . En allant de l’avant vous pouvez être sûrs que votre plus grand allié et ami, les Etats-Unis, se tiendra à vos côtés, épaule contre épaule, aujourd’hui et pour toujours . Parce que l’Europe unie, qui fut un jour le rêve de quelques-uns, demeure l’espoir de beaucoup et une nécessité pour nous tous . » 

     

    REVIENS OBAMA, ILS SONT DEVENUS FOUS ! 

     

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    12 commentaires
  •  

    Au sens propre comme au figuré, hier j’étais maman de deux charmants C’ETAIT HIER …bambins, le plus jeune fête aujourd’hui ses quarante ans, passés à aimer et à donner de l’amour sans fin et sans frontière, j’en suis si fière !  Et me voilà devenue grand-maman de trois petits diables qui me font fondre au soleil de leur amour …C’était la fête hier, jour de mes soixante-six ans, ils étaient là à chérir « la mama » qui ne se sent pas vieille pour un sou ! L’aîné aura son tour dans quinze jours, quarC’ETAIT HIER …ante-deux printemps à remplir des bibliothèques de livres lus et partagés en chroniques judicieuses pour ses admirateurs …et sa maman …

     

     Philippe mon époux, leur papa jouait au père nourricier en activant le barbecue qui par chance ne subit pas la pluie comme de coutume …

     

    J’étais gâtée de tant de bonheur à me retrouver si bien entourée

    Tant qu’il y a de L'amour ...

    C’ETAIT HIER …

    tout est possible ... La vie est si belle ! 

    C’ETAIT HIER …

     

    C’ETAIT HIER …

    C’ETAIT HIER …

    C’ETAIT HIER …16

    C’ETAIT HIER …

    C’ETAIT HIER …

    C’ETAIT HIER …

     

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    8 commentaires
  • Nous avions peu d’espoir de les voir s’accorder sur une déclaration LE FIASCO DU G7commune … Et pourtant l’espace d’un aller à l’aéroport, elle eut bien lieu … jusqu’à ce que Trump, pris de remords s’en dédise dans un tweet …

    Voilà donc comment un homme seul contre tous, élu démocratiquement par les USA, en arrive à ébranler le monde entier par quelques mots alignés sous un trait de « colère » imprévisible …

    Le tout de ce monde réside actuellement dans l’imprévisible … pas que chez Trump … chez les électeurs surtout ! La haine du monde politique dans son ensemble, crée le fantasme des foules prêtes à choisir n’importe qui pour peu qu’il ait le ton du « bon » discours, pour lui offrir les clefs du pouvoir … Nous assistons au spectacle en direct de ce que telles attitudes peuvent produire … Plus aucun Etat n’en est à l’abri …Le Nationalisme renaît … les extrêmes se durcissent davantage, la HAINE fait son chemin … et le Politique se meurt …

    Lui qui de gauche comme de droite nous avait sorti du pouvoir intransigeant des monarques et des religions, lui, qui nous avait donné à croire aux échanges bénéfiques du commerce entre les peuples, lui qui vaille que vaille avait tenu compte des rêves des populations à pouvoir s’éduquer, se soigner et tenter de vivre décemment tout en « gagnant sa vie » … Il tue la Démocratie à petit feu …

    Et après ?

    Tous vaillamment courbés sous la bannière de ses couleurs, à défendre son lopin de terre où trônent en maîtres les habitudes ancestrales qui feront lois, fusil au poing ?

    On a déjà connu ça … très peu pour moi que ce monde là !  

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    28 commentaires
  • J’ai de nombreux amis mais chaque amitié reste pour moi singulière, L’AMITIE .celle qui nous unit Sabine et moi remonte à l’enfance, nous n’avions que six ans quand nos sentiers ont pris le même chemin, la vie lui a fait prendre des autoroutes, voyager au loin, se réaliser dans l’ailleurs tout en restant fidèle aux sentiments émanant de son essence, l’empathie envers le genre humain, et la voilà revenue au lieu de sa naissance couler des jours paisibles aux sources de sa vie !

    Ma route est restée auprès de mon sentier, baignant toujours aux racines de ma vie, entourée de ceux qui étaient, qui sont et qui seront, comme un point d’union, un pont entre les mondes qui évoluent, qui se cherchent, qui parfois se déchirent mais qui toujours s’en reviennent aux origines …

    Et nous allons, elle et moi d’un pas léger mais sûr, au-devant de nos rêves qui depuis l’enfance nous guident vers l’avenir, ce week-end fut riche de bonheurs partagés  sur fond de toile marine …

    L’AMITIE .

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique