• Sur les ruines de la vie charbonneuse d’antan, vont mes pas à rebours,

    NOSTALGIE

    NOSTALGIE

    NOSTALGIE

     

     au soleil déclinant de l’hiver se lève un matin frileux,

    NOSTALGIE

     

     les récoltes sont finies,

    NOSTALGIE

     

     je déguste les toutes dernières framboises,

    NOSTALGIE

    les figues, les fraises, les tomates ne rougiront plus,

    NOSTALGIE

    NOSTALGIE

    NOSTALGIE

    les pommes et les potirons ne grossiront plus,

    NOSTALGIE

    NOSTALGIE

    le chat ira au radiateur se réchauffer,

    NOSTALGIE

    les dernières fleurs luttent encore … 

    NOSTALGIE

    NOSTALGIE

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    10 commentaires
  • C’est d’un jeu sur la tablette que tout est parti, l’art de créer desLISEANN PATISSIERE ! gâteaux était devenu pour elle un besoin matériel !

    Revenue de l’école ce vendredi, nous nous y sommes mises …

     

    Tout comme dans le jeu, il faut en premier s’entourer de tous les ingrédients nécessaires, sortir des tiroirs les ustensiles utiles, et enfin suivre la recette : 

    Dix cuillerées de farine dans un plat, huit cuillerées de sucre, six de lait, quatre d’huile, deux œufs, une pincée de sel et un paquet de levure chimique, prendre le fouet à main et triturer le tout de façon à bien incorporer l’ensemble, avant d’ajouter les pommes épluchées et coupées en fines lamelles (ça c’est pour Marie-Claude !)  de même que la mise au four à 170% durant trois quarts d’heure …

    Enfin démoulé et refroidi, on peut déguster ...

     

    MIAM-MIAM, quel délice !

    LISEANN PATISSIERE !

     

    -

     

     

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    12 commentaires
  • Que de voix perdues par tous ceux qui avaient fait confiance au PTBFAUT-IL VOTER ENCORE PTB ? lors des élections communales, ils étaient tellement nombreux que le score électoral de ce parti, s’il ne lui donnait pas de majorité absolue, lui permettait dans bien des villes wallonnes d’importance, de participer à la gestion de celles-ci en bonne et due place !

    De Molenbeek à Liège, en passant par Charleroi, Seraing , Herstal, La Louvière  … le PS parfois majoritaire lui a tendu la main en vain, tentant comme le préconisaient les forces vives de gauche (syndicats et mutuelles) de créer un pôle des  gauches soucieux du « bien-être » des classes laborieuses .

    Toutes les concertations ont échoué, montrant le radicalisme de ce parti qui ne veut céder sur rien qui s’écarterait de son programme … Est-ce cela « la Démocratie » ? 

     

    Nous voulons une Gauche Forte, capable de tenir tête à toutes les élucubrations pensées par la droite qui recrée la lutte des classes, appauvrissant le travailleur au profit du capitalisme, mais nous devons tenir compte du possible dans un monde résolument tourné vers le profit de certains …C’eût été une belle occasion pour ce séduisant parti en paroles, de prouver sa capacité sur le terrain …

    Nous voilà donc contraint dans certaines localités de conclure des contrats de programme commun avec le MR , difficile à digérer n’est-ce pas ? 

     

     

    Pourtant à bien y réfléchir, les communes sont les berceaux de La Politique, force est aux mandataires de « rester » auprès de la population, et cette « alliance » contre nature, actuellement, pourrait dans les mois à venir créer un renouveau politique dans le cœur des « élus » .

    Rendez-vous aux prochaines élections ! 

     

     

     

     

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    16 commentaires
  • Depuis que ses cheveux ont poussé, jamais je ne l’avais coiffée, ni LISEANN A DIT OUI !décoiffée d’ailleurs  … Faut dire que c’est un art que d’être coiffée à la « camerounaise » !

    Hier avant son bain, Liséann a dit d’accord, mais tu ne me fais pas mal … c’est donc avec moult délicatesse que je défaisais ses tresses serrées comme il se doit qu’avaient torsadé sa maman, le matin même !

    Fallait la voir tournebouler dedans son bain, sans scrupule cette fois de mouiller ses cheveux … Moi, de mon côté je me posais sérieusement la question de savoir si j’allais être à la hauteur de mon ambition devant une telle toison …

    Elle est si belle au naturel, jamais non plus ainsi je ne l’avais vue … Philippe et moi étions en extase, tout au long de la soirée commune à jouer, lire et dessiner . Pour la nuit, Liséann a exigé que je lui noue les cheveux de peur de ne pas savoir dormir avec "des tifs libres" ! 

     

    Et ce matin, la fée a guidé mes doigts de sorte que Liséann fut bel et bien coiffée !

    LISEANN A DIT OUI !

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    16 commentaires
  •  De tous temps, tu as été l’âme de ce petit pays, né en 1830 pour s’êtreMA BELLE WALLONIE . révolté contre l’injustice, tes Liégeois en colère avaient envahi Bruxelles, grossissant leur nombre, chemin faisant de tous les Wallons,  pour bouter hors de nos champs Guillaume d’Orange et ses armées …

    Le royaume était né …plutôt qu’une République …

    Léopold Premier fit de son mieux, l’horrible Léopold Deux , libéral avant l’heure, conquit avidement et sans scrupule le Congo, semant la misère au cœur des familles d’ici et de là-bas, mais Toi, ma belle Wallonie tu t’es révoltée, adhérant aux idées comme aux combats des Gauches internationales qui soutenaient le respect du travailleur, Voilà né le POB père de notre Ps actuel …

    Vint Albert Premier, le Roi-Chevalier, qui devait avoir un peu de notre essence wallonne en lui, pour tenir tête aux Prusses envahisseurs, ce ne fut pas pareil avec son successeur Léopold Trois qui dût abdiquer car nous les Wallons ne supportions pas son allégeance à l’Allemagne d’Hitler,  Baudouin son fils dit le roi catholique, fut contraint de rendre le Congo aux siens malgré lui, d’accepter l’avortement contre son plein gré, un roi pas si gentil qu’il le voulait paraître …

    C’est Albert Deux (mon préféré s’il se devait que j’aime la monarchie) qui fit de son mieux tant qu’il pouvait avant de céder la place aux derniers de nos rois Philippe, l’actuel …

    Et pendant que ces rois régnaient, deux peuples aux antipodes l’un de l’autre vivotaient au gré de leur choix, la Droite pour la Flandre, la Gauche pour nous Wallons !

    Ma Belle Wallonie, je suis fière de toi, tu es quasi la seule région de ce monde soumis aux diktats de la finance, à résister en honneur, aux outrages de l’austérité financière qui a court mondialement …

    Fidèle à tes principes, tu sais faire la part des choses, entre le miroir aux alouettes et la valeur de la vie des hommes …

    Je sais qu’aux élections prochaines législatives et régionales mon pays risque de s’autodétruire, qu’il en soit ainsi, s’il se doit … mais nous Wallons, ne faillirons pas !   

    http://crayons.eklablog.com/il-y-a-politique-et-politiques-a125149762

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    16 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique