• Décembre 2019, on en parle, c’est un virus nouveau, inconnu chez COVIDERONS-NOUS ENCORE LONGTEMPS ?l’humain qui serait d’origine animale … Pauvre pangolin accusé à tort de nous l’avoir transmis … ce serait les chauves souris accoutumées à lui depuis des lustres qui à l’aide d’un partenaire non encore découvert, nous auraient plongé dans cette pandémie qui n’en finit plus !

     

    Depuis, mars 2020, l’Europe s’est confinée, nous contraignant à suspendre le temps de vie sociale qui est nôtre culturellement, et par peur d’être contaminé ou de contaminer, nous avons obtempéré 

    Nous voici en avril 2021, et par défaut de vaccination massive, nous restons privés de nos libertés …

    Pauvres petits indépendants, pauvre jeunesse, pauvre vie …

    Nos pouvoirs semblent figés dans la peur de « mal faire », soumis aux conclusions des experts sanitaires, ils en oublient les besoins essentiels de la vie les rangeant dans ce qu’ils osent appeler « non-essentiel » par rapport à la « santé »

    Nos hôpitaux sont à la bourre, qu’ont-ils fait pour alléger leur fonctionnement ?

    La culture est étouffée, les arts oubliés, les écoles fermées, les jeunes porteurs de notre avenir, séquestrés  … et passe le temps ...

    L’été peut-être nous libérera … on ose l’espérer ! 

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    10 commentaires
  • Ainsi sont les hommes à se vouloir dieux, et si tout simplement ils MONTAIGNE ou la CONSTRUCTION DE SOI  Livre IIIs’apprenaient à « être » des hommes, loin de toute certitude, se laissant évoluer aux loisirs d’une vie qu’ils sauraient mortelle quoi qu’ils fassent  …

     

    Ils aimeraient alors leurs jours avec puissance rejetant tout égard à la puissance des puissants, recherchant dans le simple vécu l’art d’aimer ce qui leur est donné à vivre

    « C’est une absolue perfection, et comme divine, de sçavoyr jouyr loiallement de son estre . Nous cherchons d’autres conditions, pour n’entendre l’usage des nostres, et sortons hors de nous, pour ne sçavoir quel il y fait .Si, avons nous beau monter sur des eschasses, car sur des eschasses encores faut-il marcher de nos jambes . Et au plus eslevé throne du monde, si ne sommes assis que sus nostre cul . »

    MONTAIGNE ou la CONSTRUCTION DE SOI  Livre III

    « Les plus belles vies sont, à mon gré, celles qui se rangent au modelle commun et humain, avec ordre, mais sans miracle et sans extravagance . »

    « D’autant es tu dieu comme tu te recognois homme . »

     

     

    Je les ai toutes tournées ces pages écrites à l’ancienne et pourtant j’y ai trouvé tant de modernité que je m’y plongerai encore, à loisir de lire autant d’anecdotes que Montaigne a su me, nous, conter !

     

     

     

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    14 commentaires
  • Si vous saviez Madame la Ministre de la santé wallonne, comme j’ai été heureuse de vous entendre ce matin !SI VOUS SAVIEZ MADAME

    Enfin, sur les ondes de la RTBF, vous nous donniez la possibilité d’agir en nous permettant de pouvoir nous inscrire auprès du médecin coordinateur des centres de vaccinations et de jouir ainsi des doses restantes des vaccins libérateurs de toute la société pour peu que nous ayons atteint l’âge respectueux des 65 ans !

    C’est donc par solidarité avec la société toute entière, que Philippe et moi nous nous sommes précipités afin de recevoir ce précieux sésame aux libertés bientôt retrouvées ! 

    La première dose nous a été injectée sans que mal nous fasse, et dans douze semaines nous irons recevoir la seconde laissant dans l’entre deux nos anticorps progresser .

     

    Plus nous les plus âgés seront protégés et plus tous nos jeunes retrouveront à respirer l’air social d’une ère retrouvée, pouvant jouir en dansant et en chantant, en trinquant aux beaux jours revenus …

    Moi, qui me sentais déprimer (sur la voie du-moins)  je sens la vie pousser en moi comme une graine germant au mois de mars …

    Merci Madame  Morreale

     

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    14 commentaires
  •  On aurait pu faire plus oultre en d’autre temps, mais il nous était SES SEPTANTE ANS !nécessaire de célébrer dignement son anniversaire ! 

     Ce sera demain pour lui le temps de changer de décennie,  c’est hier qu’enfants et petits enfants, nous nous sommes réunis pour fêter l’événement !

     Sobrement, mais majestueusement nous avons entouré d’amour et de tendresse ce mari, ce père, ce grand-papa qu’est notre Philippe !

     

    Il rayonnait de bonheur, ce grand homme, qui comme chacun d’entre nous souffre de ne pouvoir « être » en ces jours obscurs où pour sauver « l’humain » on manque d’humanité …

     

    Autour d’un gâteau, nous avons fait la fête !  SES SEPTANTE ANS !

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    10 commentaires
  • C’est le mois du jardin, celui où tout se met en ordre de marche, la maison a subi mes assauts de l’hiver et me demande du repos, alors je la laisse un peu de côté pour foncer, terre dessus dessous, fourche qui des pieds et des mains s’affaire à la retourner !

    LE MOIS DE MARS

     

    Et ma colère des temps présents décuple mes forces, je veux l’avenir et je m’y efforce, de mètre en mètre sous un soleil quasi printanier je tape, je fracasse, j’étends cette soie devenue qui me plaît au regard …

     

    Déjà prometteuse de ce qui demain sera …

    L’enfantement des graines que je lui confierai ! 

    LE MOIS DE MARS

    LE MOIS DE MARS

    LE MOIS DE MARS

      

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique