• J’en reviens tout de rouge vêtue, n’allez pas dire que je suis A VÔTE !« fanatique » ce serait bien en-dessous  de ma vérité !

    C’est que cette équipe qui a conduit la politique de ma ville a rempli son contrat social et que j’aimerais qu’elle soit reconduite tout en y ajoutant quelques jeunes prometteurs qui demain seront la relève !

    Ce sont des élections communales jointes à celles des députés provinciaux, là où réside le sens du « proche du citoyen » par le bien-être en nos villes, et la culture qui en émane …

    Voter est important et bien voter une nécessité, notre devenir en dépend

    Nul ne pourra dire que je n’ai pas tenté par tous les moyens mis à ma disposition de vous influencer … Car tel est le « droit » que je m’octroie … 

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    8 commentaires
  •  

    Nous accordons à la vie dès la plus tendre enfance, des tas de valeurs, DUR, DUR D’ÊTRE UN HOMME …guidés que nous sommes par notre environnement familial, social, accoutumés aux régions qui nous voient naître, nous construisons les uns, les autres le cap de notre avenir, que nous voulons digne de tant de promesses …

    Il n’est pas aisé de s’apercevoir combien l’injustice règne en maître, c’est la nature même des choses, le plus fort dominera, le plus faible subira, et des tas de « suiveurs » accorderont du crédit à celui qui « paraît », soucieux qu’ils sont d’appartenir au « clan » !

    Commence alors en son for intérieur, une lutte interne faite de questionnements, de souffrance, de mal-être, qui inéluctablement nous fera choisir le côté obscur de la force, ou bien l’éclat des lumières  …

    Il n’est pas d’âge pour  CHOISIR, mais TOUS, nous avons à faire ce choix, JAMAIS, nous ne pourrons prétendre être VICTIME des circonstances,

    Patate, qu’il est dur d’être un HOMME ! 

     

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    12 commentaires
  • Non, je l’ai abandonné là-bas, où mes lectures font foison, rangé JE N’AI PAS FINI  PLOTINcomme il se doit dans « L’UN » qui le caractérise … c’est que je suis revenue vers mon jardin …que voulez-vous, je suis plurielle !

    Tout est en « un » dit-il dans un raisonnement qui me séduit tout en étant que je ne lui accorde pas toute évidence … car depuis l’eau à coulé sous bien des ponts où Platon aurait pu faire Banquet …

    Mais il cherche Plotin dans le temps qui était le sien à définir le sens de toute vie, déconstruisant les théories des uns et puis des autres … et je gage que de retour là-bas, où je reprendrai le cours de sa pensée, je trouverai les réponses qu’il tente de me faire admettre …

    Ce qui me plait dans ces lectures, c’est le confort de la philosophie qui nous fait reconnaître les chemins empruntés par les Hommes soucieux depuis la nuit des temps, de la quête du savoir qui l’on est pour Être et le comprendre …

    Qu’en est-il aujourd’hui  ? 

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    6 commentaires
  • C'est une île, l'Utopie, où les hommes vivent en République, la seule qui mérite ceL'UTOPIE de THOMAS MORE 1477-1535 nom : "Toutes les autres parlent de l'intérêt public et ne veillent qu'aux intérêts privés ."

    "Chez eux, toutes choses sont à tous, un homme est sûr de ne pas manquer du nécessaire pourvu que les greniers publics soient remplis ."

    "Est-il richesse plus grande que de vivre sans aucun souci, l'esprit heureux et libre, sans s'inquiéter de son pain,  sans être harcelé ? être rassuré sur les ressources et le bonheur des siens ?"

    "Ils s'étonnent que l'or, bon par sa nature à si peu de chose, soit mis partout à si haut prix, à plus haut prix même que l'homme par qui et pour qui sa valeur lui a été conférée ."

    "Chacun s'adonne activement à son métier, sans s'y épuiser ", (trois heures le matin, trois heures l'après-midi !), "libérés de leur métier,  qu'ils puissent s'adonner à l'occupation de leur choix, la plupart consacrent ces heures de loisir à l'étude ."

    "Nous, nous évaluons toutes choses en argent, ce qui nous amène à pratiquer quantités d'industries totalement inutiles et superflues, qui sont simplement au service du luxe ."

     

    Depuis cette époque, pas mal de principes  ont évolué et ont amélioré la vie en nos pays démocratiques ... tout cependant n'a pas été gagné ... et nous vivons de ces moments dit "charnières" où tout pourrait nous être enlevé ...

     

    Prenons y garde !

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    8 commentaires
  • Un jeune ami s'offusque quand-même de cet "éloge de la Folie" faisant le tableau noir aux théologiens ... qui ont d'après lui "une autorité incontestée ... qui seuls fontLETTRE d'ERASME à MARTIN DORPIUS paître le troupeau du Seigneur dans les pâturages de la loi divine ." (en 1514)

    Ce à quoi répond Erasme que sans avoir jamais énoncé un seul nom, la Folie s'en prend aux gens théologiens de nom sans en avoir la science, ne connaissant ni le Grec, ni le Latin, se fiant seulement aux traductions "textes probablement altérés par un copiste ..., parfois même modifiés par des demi-savants peu attentifs ... parce qu'ils écrivaient  (grecs et latins) ce que "nos maîtres" ne peuvent comprendre ."

    Il conseille donc à son jeune ami d'apprendre à lire les textes dans la langue d'origine afin d'éviter toute ignorance entraînant le non-savoir :

    "Rien n'est plus arrogant que l'ignorance"

    "Ils tranchent, condamnent, prononcent, ne doute de rien, n'hésitent en rien, n'ignorent rien ..."

    "Qu'y a-t-il en effet de plus imprudent, ou de plus obstiné que l'ignorance ?"

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique