•  

    Il fut un temps béni où chacun de mes articles ici écrit paraissait sur QUAND FACEBOOK REFUSE D’EDITER …Facebook, il me suffisait lors de la mise en route d’appuyer sur le bouton ad hoc pour que tous puissent le découvrir …

    Depuis peu, j’éprouve de plus en plus de difficultés à utiliser ce moyen de communication, facile et rapide, c(était donc en usant du « copier-coller » que je parvenais à « passer » mes articles sur ce réseau social à grande écoute pour ne pas dire lecture … jusqu’au dernier article mis en ligne … qui tout bonnement et quel que soit le moyen employé ne passe plus du tout … sauf à être photographié … ultime recours …

     

    Plainte fut déposée qui traîne à être résolue …

     

    Appel à l’aide  à mon hébergeur qui se verra peut-être entendu ???

     

    Je ne suis pourtant pas une terroriste, je n’appelle pas à la haine, je ne suis qu’une personne bien ordinaire qui aime à penser la vie et à transmettre son optimisme …

     

    Tout cela mérite t-il d’être noté sur une liste supposée rouge ?

    Bien sûr je suis supporter des « rouches » du Standard

    Bien sûr politiquement je me définis « rouge » du PS

    Mais de grâce ne me mettez pas au rouge de l’index

    Affiliez-vous à ma  newsletter et tout sera bien !

    Amitié .

     

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    16 commentaires
  • Il faudra prendre conscience un jour, et vraisemblablement ce jour est-il proche, de ceARCHITECTURE DES HOMMES DE CONNAISSANCE . F. NIETZSCHE .qui manque avant tout à  nos grandes villes : des lieux calmes et vastes, de vastes dimensions où méditer, des lieux possédant de longs portiques très spacieux pour le mauvais temps ou l'excès de soleil, où ne pénètre pas le vacarme des voitures et des bonimenteurs et où une bienséance plus raffinée interdise même au prêtre de prier à voix haute : des édifices et des jardins qui expriment comme un tout la sublimité de la réflexion et du cheminement à l'écart .Le temps n'est plus où l'Eglse détenait le monopole de la méditation, où il fallait toujours que la vita contemplativa soit d'abord vita religiosa : et tout ce que l'Eglise a bâti exprime cette pensée . Je ne saurais comment nous pourrions nous satisfaire de ces édifices, même si on les dépouillait de leur destination ecclésiastique ; ces édifices parlent une langue bien trop pathétique et partiale, en tant que demeure de  Dieu et sièges fastueux d'un commerce supramondain pour que nous, sans-dieux, puissions y penser nos pensées . Nous voulons "nous" être traduits en pierre et en plante, nos voulons nous promener en nous-même lorsque nous parcourons ces portiques (galeries) et ces jardins .

     

    ainsi que je relisais "Le Gai Savoir", je me suis arrêtée  un long temps à méditer cette pensée qu'avec vous je partage .

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    20 commentaires
  • Des petits enfants en quête d'aventure, des grands qui retrouvent en eux les sensations d'antan ...  Ainsi c'est passée la semaine sous un ciel bleu mais glacial, qui néanmoins s'éclairait de soleil !

    De la plage aux dunes, s'égarant aux jeux de la plaine, amassant des tas de trésors, leurs rires tintent encore aux oreilles quand le soir ils se sont endormis ...

    Et les voilà rentrés chez eux, nous laissant leurs dessins en souvenir  ...

    Ce matin, il avait gelé fort suite à leur départ ... la nuit aussi s'est sentie un peu seule ...la mer, en plein avril ...la mer, en plein avril ... 

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    18 commentaires
  • Il semble bien triste ce bout de terre,LE JARDIN EN AVRIL …

     

    Tout nu comme un ver …

     

    C’est ainsi que Piou-Piou le préfère

     

    Pouvant s’y vautrer

    Tout à son gré !

    En son sein cependant, la terre

    S’active, nourricière,

    Des graines plantées

    Qu’elle  fera germer,

    Viendront poindre bientôt       

    Des touffes vertes, portant les haricots …

    Rejoignant ce faisant les petits pois déjà éclos,

    Radis, carottes et salades feront partie du lot !

    À la mer, je pourrai goûter au repos …

    LE JARDIN EN AVRIL …

    LE JARDIN EN AVRIL …

    LE JARDIN EN AVRIL …

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    18 commentaires
  • Il y en a des lettres dans l’alphabet, toutes à apprendre, à lire, à écrireLA LETTRE « O » ! et à identifier …

    C’est avec grand sérieux que s’y plonge Liséann, épelant tous les écrits de ces lettres magiques qui forment les mots … « M » -« O »-« T »-« S », nous rappelant l’importance des sons, des associations, de la musicalité de l’ensemble …

     

    Mais en plus, les mots disent les choses, leur donnent du goût, des couleurs … LA LETTRE « O » !

    Nous les grands, ne nous y attardons jamais assez … Elle est là, du haut de ses cinq ans, pour nous le rappeler …

     

    Olive, commence par « O », et puis il y a « LI » comme dans Liséann, et puis « VE » comme dans venir à la mer …manger des « olives » …tout comme les « Oignons » …

     

    Et l’heure de l’apéro … (qui se termine par « O ») …se passe à discourir sur le thème de la lettre « O »… à prendre en photo …pour montrer à l’école ! LA LETTRE « O » !LA LETTRE « O » !

    LA LETTRE « O » !  

       

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    14 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique