• MA BELLE WALLONIE .

     De tous temps, tu as été l’âme de ce petit pays, né en 1830 pour s’êtreMA BELLE WALLONIE . révolté contre l’injustice, tes Liégeois en colère avaient envahi Bruxelles, grossissant leur nombre, chemin faisant de tous les Wallons,  pour bouter hors de nos champs Guillaume d’Orange et ses armées …

    Le royaume était né …plutôt qu’une République …

    Léopold Premier fit de son mieux, l’horrible Léopold Deux , libéral avant l’heure, conquit avidement et sans scrupule le Congo, semant la misère au cœur des familles d’ici et de là-bas, mais Toi, ma belle Wallonie tu t’es révoltée, adhérant aux idées comme aux combats des Gauches internationales qui soutenaient le respect du travailleur, Voilà né le POB père de notre Ps actuel …

    Vint Albert Premier, le Roi-Chevalier, qui devait avoir un peu de notre essence wallonne en lui, pour tenir tête aux Prusses envahisseurs, ce ne fut pas pareil avec son successeur Léopold Trois qui dût abdiquer car nous les Wallons ne supportions pas son allégeance à l’Allemagne d’Hitler,  Baudouin son fils dit le roi catholique, fut contraint de rendre le Congo aux siens malgré lui, d’accepter l’avortement contre son plein gré, un roi pas si gentil qu’il le voulait paraître …

    C’est Albert Deux (mon préféré s’il se devait que j’aime la monarchie) qui fit de son mieux tant qu’il pouvait avant de céder la place aux derniers de nos rois Philippe, l’actuel …

    Et pendant que ces rois régnaient, deux peuples aux antipodes l’un de l’autre vivotaient au gré de leur choix, la Droite pour la Flandre, la Gauche pour nous Wallons !

    Ma Belle Wallonie, je suis fière de toi, tu es quasi la seule région de ce monde soumis aux diktats de la finance, à résister en honneur, aux outrages de l’austérité financière qui a court mondialement …

    Fidèle à tes principes, tu sais faire la part des choses, entre le miroir aux alouettes et la valeur de la vie des hommes …

    Je sais qu’aux élections prochaines législatives et régionales mon pays risque de s’autodétruire, qu’il en soit ainsi, s’il se doit … mais nous Wallons, ne faillirons pas !   

    http://crayons.eklablog.com/il-y-a-politique-et-politiques-a125149762

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 17 Octobre à 08:22

    ..tu remets les choses en place et j'admire ta ténacité et tes convictions.

    Le roi Baudoin , je l'aimais bien quand je le voyais, gamine, dans Paris Match mais bien sûr, la presse nous faisait déjà avaler n'importe quoi...

    Hier, nous avons eu droit à un discours de notre monarque tandis qu'un guignol nous faisait part de son indignation de devoir rendre des comptes...

    Bises du jour

    Mireille du sablon

      • Mercredi 17 Octobre à 13:21

        tu as raison de le souligner Mireille quand une république est conduite par un semblant de monarque elle ne va pas mieux qu'une monarchie de façade ... le problème belge réside dans la philosophie opposée de deux peuples qui ne font que s'écarter l'un de l'autre ayant chacun des aspirations différentes  ... chez nous en Wallonie l'extrême droite ne perce pas, en Flandre bien et pas qu'un peu ... quoi qu'on dise c'est bien le peuple qui élit ses mandataires ... ça en dit long ...

        amitié . 

    2
    Mercredi 17 Octobre à 11:07
    daniel

    Une leçon d'histoire et un beau plaidoyer pour la Wallonie !!

      • Mercredi 17 Octobre à 13:24

        et pourtant Daniel je ne suis pas nécessairement pour le séparatisme ... force est de constater que Nous Wallons défendons toujours et encore l'humain contre le repli sur soi des Flamands et cela, crée réellement problème ...

        ce sont bel et bien les électeurs qui en décident ainsi ...

        amitié .

    3
    Mercredi 17 Octobre à 12:03

    Une monarchie constitutionnelle ce peut être aussi l'idéal lorsque les parlementaires légifèrent à l'écoute des peuples, eux aussi, pas nécessairement souverains, mais inspirés par le sens moral à maintenir dans l'édifice social.

    L’État ce n'est plus lui, le roi, 

    Ce n'est pas moi, l'individu ...

    C'est NOUS, Tous ensemble !

    Attentif... à l'écoute...

     

    PS :Je me souviens du temps où je faisais mon service  militaire  d'une chanson de marche  qui débutait ainsi :

    "Un gai luron des Flandres

    S'en vint en Wallonie..."

    Paroles de jacques Douai..

     

    Et, à cette même époque, Le Grand jacques,  lui, chantait "Les Flamandes"

     

    Bon, c'était pour sourire , et penser qu'on peut aussi savoir vivre ensemble  pour peu qu'il y ait de la bonne volonté de part et d'autre

     

    Amitiés des Farfadets du Poitou.

      • Mercredi 17 Octobre à 13:28

        cela fait bientôt 200 ans que cela fonctionne Patrice mais la corde cède petit à petit à force de réformes constitutionnelles veillant à accorder trop de pouvoirs aux Flamands nous les Wallons sommes entrés en résistance ... les dernières élections le prouvent !

        amitié .

    4
    Mercredi 17 Octobre à 13:45

    Quelle excellent article si vrai et bien à propos! Bravo ma chère épouse!

    5
    Jeudi 18 Octobre à 20:10
    Durgalola
    Merci pour cette explication. Pas facile de faire vivre ensemble des peuples différents. Bises
      • Jeudi 18 Octobre à 20:43

        nous pourrions continuer à vivre ensemble si ... nous avions un objectif commun, mais force est de constater que plus on avance dans le temps plus cela empire ... 

        et le dernier vote prouve bien le gouffre qui s'ouvre devant nous, je le déplore mais le sort des Wallons est réellement menacé d'où notre volonté de se faire entendre ...

        bises à toi Durgalola

        amitié .

    6
    Lundi 22 Octobre à 07:42

    Je connais mal l'histoire de la Belgique, merci pour toutes ces explications !

      • Lundi 22 Octobre à 08:41

        Ce petit pays a pris forme dans l'élan de la révolution française qui gagnait nos régions wallonnes, l'Angleterre ne voulait pas d'une république tout en tolérant notre indépendance vis-à-vis des Pays-Bas ... c'est donc elle qui nous imposa la "monarchie des Saxe-Cobourg" et pour atténuer de "mauvais rapport avec la France que nous aimions déjà" Léopold Premier épousa en noce de raison d'Etat" Louise d'Orléans fille de Louis-Philippe ...

        Nos révolutionnaires ont dû batailler ferme pour exiger vaille que vaille une constitution donnant la souveraineté au peuple plutôt qu'à la monarchie naissante ...

        sur le fond, la Wallonie et la France ont BEAUCOUP en commun !

        amitié . 

    7
    Mardi 23 Octobre à 01:26

    Bonjour Claude,

    Je serais assez d'accord avec toi, mais je nuancerais un peu...

    Léopold Ier et Léopold II avaient -naturellement- la nostalgie de la royauté on va dire de droit divin (même si Léopold Ier s'était frotté à une monarchie constitutionnelle en Angleterre) (et qu'il était franc-maçon - mais en Angleterre aussi)... Rien à dire pour Léopold II, on est bien d'accord (d'ailleurs, sais-tu que ses filles aînées ont essayé d'attaquer son testament, avec l'aide de l'avocat Paul Janson, le père?)

    Assez d'accord pour Albert Ier, qui était peut-être plus libéral.

    Mais je suis quand même plus nuancée en ce qui concerne Léopold III. D'abord, il n'a pas été fichu de s'entendre avec ses gouvernements... Ca, c'est clair. Ensuite, il n'avait plus beaucoup d'un veuf éploré, c'est clair aussi.  On en a beaucoup discuté entre connaissances aimant l'histoire (et pas spécialement royalistes), mais il n'est pas du tout prouvé qu'il aurait trahi la Belgique... La capitulation était malheureusement inévitable, puisque l'armée allemande avait déjà survolé la Belgique. Qu'il ait écrit (très naïvement) à Hitler pour "adoucir" le sort des prisonniers de guerre est hallucinant (d'ailleurs, Hitler lui a ri au nez). On va dire qu'il a été prisonnier dans son château de Laeken, même si cette prison n'avait rien de commun avec ce que vivait la population (sans parler des déportations), mais enfin, ils ont été bel et bien faits prisonniers, à la fin de la guerre, amenés en Allemagne, et ils n'étaient pas du tout sûrs de s'en sortir. D'autres membres de familles princières ont été à Ravensbrück ou Buchenwald, sans autre forme de procès. Bon, ce ne fut pas son cas... Que son mariage un peu chelou, religieux avant d'être civil ait été une grosse maladresse, ça c'est sûr. Il faut dire qu'il n'était pas spécialement enclin (c'était un Saxe Cobourg) à la sagesse et qu'il avait déjà une fille naturelle. C'est la reine Elisabeth qui a hâté le mariage... Quant à Liliane Baels, elle a reçu une gifle de sa mère... (pour la petite histoire).

    Ce qui est étonnant, c'est qu'il n'est pas rentré, lorsqu'il a été libéré. On lui a fait comprendre que son retour n'était pas très désiré ... Et il a obtempéré. Et quand il est rentré, on sait comment ça s'est passé. Qu'il ait abdiqué pour Baudouin, c'était honnête, on ne peut pas dire le contraire... Mais un peu chou vert et vert chou. Sans compter l'affaire Lumumba (pour Baudouin) et l'indépendance du Congo et surtout le règne de Mobutu... Je n'ai jamais été fan de Baudouin ni de Fabiola (pourtant, il paraît qu'elle avait de l'humour,  beaucoup plus que Paola).

    En somme, Albert II a fait comme le prince Charles, il a tenu le "b..." en main. A se demander comment ça se fait qu'il n'y ait pas eu plus de pagaille pendant son règne.

    Ceci étant dit, même si la Wallonie - le Hainaut (parce que je n'en dirais pas autant du Luxembourg profond) est plutôt à gauche, il y a quand même des gens de gauche en Flandre aussi. Il y a des Agalev sincères, parmi les jeunes, et le mouvement Amalia (ou Amada je ne sais plus) ptb est d'origine flamande... Il y a des gens de gauche à Bruxelles aussi. Il y a 7 élus communaux ptb à Anderlecht, mais ils seront dans l'opposition, alors qu'il y a une formation ps - écololo - défi (on ne s'en plaint pas trop, sauf qu'ils sont un peu lents pour construire des écoles et un peu assainir la commune (point de vue déchets - c'est parfois un dépôt à ciel ouvert ici, on est près du ring et on vient y déverser un tas de saloperies...)

    Les choses étant ce qu'elles sont (et le roi n'ayant d'ailleurs guère plus de pouvoir, ni sur les régions ni sur les communautés), j'aime mieux une royauté constitutionnelle plutôt qu'une république, parce que chez nous, ce serait du joli...

    Pour le reste, la régionalisation est une catastrophe sans précédent, bien plus qu'on ne pourrait se l'imaginer et qui amène des inégalités patentes entre les citoyens du nord, de Bruxelles (on nous oublie toujours, merci!) et de Wallonie... Pour l'avenir, attendons, mais je suis assez pessimiste en ce qui concerne les législatives.

    A voir comment les libéraux se sont arrangés pour faire des majorités avec écolo aux communales, à Bruxelles, au mépris des votes des citoyens... On peut s'attendre au pire. Ou bien, on continuera à vivoter, et les ennuis, ce sera pour nos enfants et surtout pour nos petits-enfants (eux, c'est couru d'avance).

    Ben, je suis plutôt pessimiste quand je m'y mets o;)

    (je ne devrais pas lire tes articles politiques o;)))

      • Mardi 23 Octobre à 17:08

        oh si s'il te plaît, continue à les lire et surtout à les commenter, sur l'ensemble, tu as été plus précise que moi, qui ne faisait que survoler en tempo mineur,  l'Histoire de ce pays construit de toute pièce, pour contrer une révolution dont des monarchies voisines ne voulaient absolument pas ...

        Léopold deux était un infâme personnage avide de richesses dont le pays a hérité pour lui éviter des "inconvénients" en justice ... qui fit interner une de ses filles, incapable qu'il était d'aimer une autre personne que lui-même ...

        Léopold trois, pour moi et pour nombre de Wallons ne fut pas un roi équitable, il avait lui aussi le souci de lui-même, et pour s'éviter des "problèmes" savait tirer sur la corde ... ainsi les prisonniers flamands furent dès les premiers jours, rendus à la Flandre alors que les Wallons restaient  sous le joug des Allemands ... nous savons dans quel état ils étaient lors de leur retour en 1945 ... son mariage étant pour nous très secondaire même si fortement contesté pour les raisons que tu donnes .

        Il est vrai que Bruxelles fut trop longtemps inconsidérée comme région à part entière, et que si in fine, elle en est enfin une, c'est en grande partie dû au soutien des Wallons, soucieux de leurs enfants francophones avec lesquels ils voulaient garder des liens, d'où l'existence de la "communauté française"  ...

        Toutes ces réformes voulues par les Flamands essentiellement ont conduit ce pays vers iniquité actuelle, toutes nos valeurs qui disaient que "l'union fait la force" ont été balayées comme poussières en rade,  tout qui à l'esprit belge ne peut que le déplorer ... et j'en conviens il en existe dans tout le pays, du Nord au Sud comme à Bruxelles, de gauche comme de droite, il n'empêche qu'à chaque élection, nous voyons se durcir les tendances qui se radicalisent et que ce pays ne tient plus que par sa dette qu'il faudra scinder en cas de scission  plus que  grâce à une "Monarchie" de plus en plus représentative ...

        je redoute les élections futures ...

        au plaisir de te lire encore 

        amitié .

    8
    Mercredi 24 Octobre à 17:19
    Oh Marie Claude j'étais gênée de la longueur de mon commentaire. L'histoire de notre pays me passionne évidemment. Et fondamentalement, je suis d'accord avec toi.
      • Mercredi 24 Octobre à 21:23

        j'ai aussi ce besoin Pivoine, de savoir d'où je viens pour comprendre vers quoi je vais ... Non ton commentaire n'était pas "trop" long mais bel et bien explicite  toute une différence ! 

        amitié .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :