• LES ENFANTS SONT ROIS Delphine De Vigan chez Gallimard

    LES ENFANTS SONT ROIS  Delphine De Vigan chez Gallimard

    J'ai déballé le paquet offert par Genseric pour la fête des mères ... un titre bien logique en ce jour d'offrande de la part des enfants ... vue d'une mère bien loin de la réalité du contenu ...

    Tout commence en 2001, la « télé-réalité » fait rêver cette jeune fille qui se voit vedette star dans ce monde parallèle parasite du réel, sans y parvenir bien entendu ...

    Qu'à cela ne tienne, la technologie performant ses désirs, elle utilisera les réseaux sociaux à des fins bien particulières ... mettre en scène sa vie, celle de mari et enfants sur tous les supports modernes offerts aux individus ...

    Le nombre de « like » active la rémunération , les offres induisent les demandes, le succès embrigade, 2020 explose en contenus ...

    Mais les enfants grandissent, et si le mari se complaît dans le luxe faramineux si généreusement offert par les annonceurs en tous genres, ils souffrent du manque d'intimité, leur célébrité pèse jusqu'à l'anéantissement de leur « être » !

    Non, je ne vous dirai pas ce qui peut suivre ...

    En ces temps où l'obligation de l'usage de ces 'intelligences artificielles » fait loi, il est bon d'en connaître les revers afin de se préserver du pire !

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 19 Mai à 15:41

    L'auteure est connue et j'apprécie ses livres..

    Voici une histoire qui me plairait bien...tant de chimères de nos jours encore..

    Bises de Mireille du sablon

      • Mercredi 19 Mai à 15:44

        c'est le tout premier livre que je lis de cette auteure, mon amie Sabine tout comme toi l'apprécie, je dois avouer que son style m'a séduite  j'en lirai d'autres !

        amitié Mireille .

         

    2
    gazou
    Mercredi 19 Mai à 18:57

    J'aime beaucoup cette auteure, je viens de terminer ce livre hier soir et j'ai découvert un monde que je n'imaginais pas... j'en recommande moi aussi la lecture

      • Mercredi 19 Mai à 20:29

        j'étais tout comme toi loin de m'imaginer ce monde parallèle qui séduit tant de gens avides de "reconnaissance"  Il m'arrive parfois de m'extasier devant leur audace sans penser au prix coûtant de ces "envergures" malsaines  ...

        ce livre a le mérite en plus d'être bien écrit de susciter le besoin de logique 

        amitié Gazou .

    3
    Jeudi 20 Mai à 06:13

    C'est un sujet vraiment d'actualité qui fait réfléchir sur notre monde qui n'a souvent pas de sens.

    Bonne journée.

      • Jeudi 20 Mai à 10:22

        en ces temps vécus de confinement forcé, nous y avons tous (ou presque) goûté ... c'était plaisant de communiquer virtuellement quand la vraie vie nous était interdite ... loin de nous d'imaginer le pire nous étions des enfants sages ... mais là, tout près il en est d'autres qui s'y sont noyés  ... c'est vrai, il est bon de le savoir ... nous avons tellement besoin de rêver ...

        amitié Marie .

    4
    Jeudi 20 Mai à 11:18
    Maryline
    J'ai déjà lu plusieurs livres de cette auteure, mais pas celui ci.. l'homme régénte par la technologie, un piège dans lequel il ne faut pas tomber... pour moi technologie à petite dose et marche et jardin à haute dose. ;-) Belle journée.
      • Jeudi 20 Mai à 14:35

        tout comme moi Maryline, d'ailleurs j'en rentre ... profitant d'une accalmie de pluie j'ai oeuvré aux choses essentielles ... ne gardant pour le net que mes petites heures oisives ... sauf à visiter mes amis !

        amitié .

    5
    Vendredi 21 Mai à 16:35
    daniel

    Triste téléréalité...Exhibitionnisme poussé à l'extrême. Certains sont prêts à faire n'importe quoi pour être connu !!

      • Samedi 22 Mai à 13:40

        et le pire Daniel est que pris aux multiples pièges, ils ne s'en rendent pas compte ... s'efforçant à "se donner" de plus en plus ... dans l'illusion d'exister ... ils perdent bien plus qu'ils ne gagnent !

        soyons prudents 

        amitié .

    6
    Vendredi 21 Mai à 22:04
    Je n'ai pas lu son livre . Je le réserverai à la médiathèque. Bises
      • Samedi 22 Mai à 13:42

        tu y verras "la dérive" d'un monde  ... de quoi nous faire réagir !

        amitié Durgalola

    7
    Samedi 22 Mai à 10:01

    "Rois du monde", la toute puissance d'être à la face des milliers d'autres en étalant sa vie sur la toile au maillage si serré et dense des réseaux sociaux.

    Être puis ne plus être jusqu'à la perte de son âme ... enfants de la balle chez moi, enfant de la toile chez toi... pour résumer nos derniers articles.

    Nous vivons dans un monde de prodiges techniques, ça fascine et ça fait peur en même temps  On est baba d'admiration quand on reçoit les images de la station spatiale internationale, images et sons extrêmement nets depuis ce satellite artificiel  inventé par les humains, on est interloqué par l'addiction au smartphone et autres "drogues" de la part de nos jeunes  en errance, on est atterré par la violence urbaine de plus en plus fréquente  et dévastatrice, par les violences guerrière et par les migrations de peuples qui fuient les désespoirs pour d'autres désespoirs.

    C'est la grande confrontation entre virtuel et réel au point qu'on se demande parfois si on ne rêve pas nos vies ...

    Bon, il y a du vent dehors, mais je viens de replanter des géraniums dans nos jardinières , la nature reprend ses droits et nos cœurs le chemin des belles et simples choses de la vie.

    Amitiés des farfadets du Poitou..

      • Samedi 22 Mai à 13:49

        je reste ébahie moi aussi Patrick devant la capacité qu'ont les hommes à créer l'impensable !

        ils sont le meilleur et le pire, le meilleur dans les innovations et le pire dans certains usages qu'ils en font ...

        quand je vois l'émergence de tout cela sur si peu de temps j'adule les humains !

        quand je m'aperçois des profits que cela génère j'étouffe de rage

        et j'attends tout en faisant ce que je peux un peu plus humanisme au sein de nos sociétés  ... dans ce domaine nous restons à la traîne !

        mais le printemps s'efface pluvieusement vers, nous l'espérons, un été prometteur .

        amitié aux Farfadets . 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :