• L’INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE

    Quand le Mouvement Réformateur (MR) et son penchant flamand  L’INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE l’Open VLD, renient les valeurs libérales pour mieux s’accrocher au pouvoir, c’est la femme qui est perdante !

     

    La Commission de la Justice de la Chambre vient d’approuver un texte qui « sort » enfin l’IVG du Code Pénal belge, majorité contre opposition  …

     

    Sous restriction cependant …

     

    Sont maintenues des sanctions pénales (risque d’emprisonnement) pour toute femme et tout médecin qui la pratiquerait hors des conditions strictes prévues par la Loi, à savoir en outre, un très court temps de douze semaines de gestation … ce qui obligera la femme décidée à avorter et dont le temps légal sera dépassé de devoir passer la frontière pour ce faire …

     

    Ainsi donc, pour satisfaire le penchant religieux des « pro-vie » autant que ce même penchant religieux de « trop » de partis politiques au pouvoir en Belgique, le MR dont l’essence est prétendument de défendre les Libertés a capitulé une fois encore …

    La Femme doit encore se justifier pour décider de son corps, de son désir de maternité ou non, devant des personnes « compétentes » dans un bref délai … aux risques d’être poursuivie et jugée ! 

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Vendredi 21 Septembre à 08:12

    Dictature et pouvoir......quand tu nous tiens! Tout fout le camp même l'éthique....alors braves gens apprenez à mieux voter et surtout à voter utile! Vive le PS!

      • Vendredi 21 Septembre à 22:02

        y aurait-il encore des "naïfs" pour croire le MR quand tant de mensonges ont été proférés ... faut-il le rappeler ?

        moi aussi , je vote PS !

    2
    Samedi 22 Septembre à 09:04

    ..il faut rester vigilante, nos droits se font grignoter par des soit disants "bien pensants"...au nom de qui et de quoi finalement? nos corps nous appartiennent non?!

    Bises du jour

    Mireille du sablon

      • Samedi 22 Septembre à 17:27

        En principe nos corps nous appartiennent ... mais en réalité nos désirs d'"être"ne sont que de "pieux" rêves Mireille, toujours cette "bien pensance" néfaste à nos droits dirige les lois commises par des hommes et même par certaines femmes qui détiennent le pouvoir  ... au nom disent-ils de la paix sociale ... comme si nous étions des semeurs de trouble en voulant être les architectes de nos vies ... Quid donc des "pro-vie" qui menacent physiquement femmes et médecins ayant pris part à nos projets de Liberté ?

        Restons vigilantes !

        amitié .

    3
    Samedi 22 Septembre à 09:30

       Oh moi aussi PS mais y en a marre de ceux qui décident pour nous et mal!

    Bisous

      • Samedi 22 Septembre à 17:32

        ils prétendent décider pour nous, mais en réalité c'est eux qu'ils protègent ... eux et tous leurs semblables  ...

        seule "la gauche" pense un peu aux "petites gens" que nous sommes et en Belgique, seul le PS est à la hauteur de tenir tête à la "droite" et aux nationalistes flamands, ne l'oublions pas !

        amitié .

    4
    Samedi 22 Septembre à 16:04

    Tu es raccord avec mon sujet du jour.

      • Samedi 22 Septembre à 17:35

        j'ai pensé tout pareil Nikole el lisant ton superbe article ... comme quoi nous avons conscience de l'urgence réactive à mettre en place pour toutes celles qui vont nous  succéder...

        Ne baissons pas les bras !

        amitié .

    5
    Mercredi 26 Septembre à 16:28

    je ne suis pas pour l'avortement ... l'éducation des femmes et des hommes (surtout)  est toujours à faire pour comprendre qu'il existe des moyens pour prévenir. Au planning familial, où ma fille allait, les intervenantes disaient souvent, quand elles voyaient revenir des jeunes filles que ce n'était pas une solution. 

    L'avortement reste un acte conscient et réfléchi et pas anodin. Les femmes qui y ont recours ont souvent beaucoup de peine comme celles qui perdent leur enfant avant terme.

    Voici ma façon de voir (personnelle) - je suis totalement d'accord pour que les femmes soient libres de leur corps. 

    Et je râle car le nombre de gynécologues diminue - elles sont souvent bien placées pour conseiller et dépister. A l'hôpital près de chez moi plus qu'une gynéco (plusieurs mois d'attente pour une mammographie)

    Bises 

     

      • Mercredi 26 Septembre à 21:41

        je n'ai jamais avorté non plus, mais si ma vie fut telle que j'ai pu désirer et avoir les deux enfants que nous voulions Philippe et moi, j'ai conscience que nous ne sommes pas toutes logées à la même enseigne , il m'est d'avis que l'éducation doit promouvoir les moyens de contraceptions, que le port du préservatif est plus qu'important lors des premiers rapports sexuels pour se protéger en outre des maladies sexuellement transmissibles, mais dans les cas où une grossesse non désirée  vient à se produire, il ne nous appartient pas de juger, ni nous, ni médecin, ni famille ... toute femme doit pouvoir choisir  ... sans être pénalisée ... et être "maître" de son corps ... cette loi quand même un tantinet améliorée reste un peut trop "paternaliste" et pénalise encore si l'on ne respecte pas les conditions ayant un relent de religiosité flagrant ...

        amitié Durgalola .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :