• Y A PLUS D'SOUS ....

    Y A PLUS D’SOUS ….
    Il fallait sauver les banques, nous étions tous d'accord pour protéger non pas le système mais l'économie tout simplement, veiller aux emplois, à la solidarité sociale qui veille sur nos jeunes, nos vieux, nos malades, tout qui est momentanément dans le besoin ...
    La misère gagne du chemin, après le chômage technique, voici venue la perte d'emplois et la fermeture d'usines, l'état dégageant moins d'impôt, il y aura moins de retombées sociales, les services au public seront rabotés, moins de sous pour nos écoles, moins de fonctionnaires, plus de taxes ...
    Ce seront toujours les mêmes qui payeront les bêtises des autres, imaginons un couple de jeunes mariés avec enfants , ils travaillaient tous deux, s'étaient achetés une petite maison, car les prix étaient prohibitifs, ils payaient la crèche, avaient chacun une petite auto pour se rendre au travail ... L'un des deux subit le chômage technique, il ne peut pas revendre sa voiture, ni cesser de payer la crèche car il espère demain retrouver son plein emploi ... Ils vident donc leurs économies, et voilà que tous deux, crise oblige, perdent leur emploi, la dépression les gagne, ils ne savent plus faire face aux remboursements de la petite maison, ils revendent leurs voitures, supprime la crèche, essayent de survivre, mais chaque jour apporte son lot de misère, le cancer de la vie les gangrène ... C'est ce qu'ont vécu les américains victimes des « sub-prime », c'est ce qui nous pend au nez ...
    Pendant ce temps-là, les argentiers reprennent du poil de la bête, ils renouent avec leurs vieilles habitudes, comme si rien ne pouvait les arrêter ... et les politiques se tâtent histoire de savoir au juste quel pion avancer pour ne pas être échec et mat ...
    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :