• UN PETIT BOL D’AIR …

    Ce n’est pas encore le retour des grands jours, mais c’est déjà un énorme UN PETIT BOL D’AIR …bien-être que de pouvoir respirer des saveurs de vie retrouvée  …

    Marie-Jean, ma nièce avait le droit de retourner dans son appartement à la côte belge, et d’y inviter des personnes récemment « approchées » dans un « silo » comme ils disent, afin de ne pas aller trop vite dans l’expansion de nos contacts affectifs, et de répandre un virus qui reste présent mais que nous devons « confiner » à son tour en restant prudents !

     

    Nous avons donc pris le chemin de la côte  …

     

    Inutile de vous dire le « bien » soufflé par le vent marin dans nos têtes avides de se laisser bercer …

    Bientôt la réouverture des frontières … et nous pourrons voguer sur la vague ! 

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 25 Mai à 09:18

    J'en suis ravie pour vous, tu penses bien.

    J'attends avec impatience le 2 juin , ce serait un beau cadeau ce dé confinement dans notre zone pour son anniversaire!

    Bonne semaine!

    Bises de Mireille du sablon

      • Mardi 26 Mai à 06:55

        et j'en serais ravie pour vous deux Mireille, je n'ai jamais connu rien de plus cruel que ces interdits d'échanges physiques avec ses proches ...

        faut-il que nous soyons obéissants !

        mais l'aventure est à déconseiller ... en Belgique, nous avons l'avantage de vivre dans un mouchoir de poche ... malgré tout il me reste des tas de "proches" dont je suis "obligée" de rester distante ... et c'est dur ... on mise sur la sagesse pour que cela se calme !

        amitié . 

    2
    Lundi 25 Mai à 09:59
    Durgalola
    Merci pour le bol d'air.
    La semaine prochaine nous fêtons l'anniversaire des jumeaux. 3 ans et nous serons réunis avec les parents de mon gendre, comme avant.
    Bises
      • Mardi 26 Mai à 06:57

        j'aime quand on peut se permettre ces "comme avant" ! ils auront déjà trois ans comme le temps passe ... je suis sûre que l'émotion sera vive autour de ces deux nouveaux "grands" !

        fête-les de ma part Durgalola 

        amitié .

    3
    papy philippe
    Lundi 25 Mai à 10:12

    Toujours positive chère épouse!

     

      • Mardi 26 Mai à 06:59

        en rien mon chéri ça ne coûte de l'être ... le verre à moitié plein est bien plus savoureux que celui qui est à moitié vide ...

        bisous .

    4
    Lundi 25 Mai à 15:26

    Le poumon, le poumon vous dis-je !   :-)
    Bonne balade !

      • Mardi 26 Mai à 07:03

        ah mon cher docteur Knock vous ne pouvez dire mieux ! Le Triomphe de la médecine une fois de plus nous le prouve !

        amitié .

    5
    Jo
    Lundi 25 Mai à 19:53
    Quel bonheur de te lire !
    "Dans le soleil et dans le vent !"
    Frissonner, respirer, VIVRE !
    Bonne soirée et douce nuit mon amie.
    Bisous
      • Mardi 26 Mai à 07:04

        c'était un aperçu du bonheur à venir où j'en suis sûre nous profiterons d'un moment propice pour nous revoir !

        bonne journée à toi Jo

        amitié .

    6
    Mardi 26 Mai à 14:52

    Oui, confinons le virus, chacun son tour

    Et prenez un grand bol d'air

      • Mercredi 27 Mai à 07:01

        non seulement il empêchait les malades de respirer mais il pompait l'air de tous ! emprisonnons-le pour nous avoir causé tant de désagréments !

        et je crois que par notre "prudence" nous y arriverons 

        amitié Gazou .

    7
    Jeudi 28 Mai à 05:27

    Bonjour Marie-Claude et Philippe,

    Vous voilà savourant cette petite escapade sur la côte, avec le soleil en prime ! Il va sans dire que je me réjouis pour vous yes

    Il faut, en effet, confiner ce maudit virus, et, pour cela, pas d'autre solution (pour le moment) que de se comporter prudemment, en ne s'asseyant pas sur les conseils prodigués par les scientifiques, ni sur les fameux gestes barrières qui, nous devons bien en convenir, non seulement contribueront à obstruer efficacement un maximum de routes à la bête (qui s'asphyxiera), à sauver des vies, à soulager les soignants, mais aussi doivent perdurer au moins jusqu'à la découverte et l'exploitation d'un vaccin. Pas évident de se dire qu'il faudra respecter la distanciation sociale pendant des mois, porter un masque dans les lieux publics, se laver mille fois les mains par jour, mais c'est à ce prix que nous sortirons vainqueurs. Et j'ai foi en cela, nous y arriverons. Le confinement nous a énormément coûté, sur tous les plans (social, familial, économique, professionnel, psychologique, etc.), il est absolument nécessaire de tout faire pour que nos efforts et nos frustrations n'aient pas été vains.

    Portez-vous bien, gardez le sourire, le moral et la confiance, et ça ira bien. Je vous embrasse.

    Fabrice

      • Jeudi 28 Mai à 07:21

        jamais Fabrice, il ne faut mettre la charrue avant les boeufs, toujours il nous faut garder en tête le poids du pour et du contre, souvent en ces temps me revient le poème de Lucrèce qui conseille d'observer par soi-même , d'analyser et d'agir selon sa conscience, dans le respect des "choses établies" par les lois de nature et je fais mien ce message qui a traversé les siècles ...

        Alors oui, je serre tout contre moi mes petits enfants à qui la société a fait penser par de "trop fortes mesures" qu'ils étaient capables de "nous" tuer nous les plus âgés, je leur fait comprendre que "rien" ne peut nuire à notre amour, qu'il suffit que le "geste" soit furtif et l'hygiène nécessaire et de se faire confiance ... les "grands" peuvent comprendre, les petits sont des buvards capables d'absorber des doses nocives de "terreur" à nous de veiller à leur confort moral qui vaut autant que celui de la santé physique ...

        et nous restons prudents tout en acceptant de vivre avec ce virus que nous apprenons à connaître de jours en jours  ...

        prends soin de toi mon ami .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :