• POURQUOI CONSTRUIRE DES MURS ?

     POURQUOI CONSTRUIRE DES MURS ?
    Pour se protéger des intrus ? Pour protéger ses biens ? Pour enfermer son bonheur ?
    Jean-Jacques Rousseau nous l'avait pourtant dit, que l'homme se perd en posant des clôtures !
    Mais l'homme n'en tient pas compte, dès qu'il « possède » il érige ses frontières marquant sa propriété ...
    Et puis un jour il s'aperçoit de son isolement, comprend son emprisonnement volontaire et abat les frontières, il est vu mais il voit, il dit et il est entendu, il perçoit les cris qui viennent du dehors, il admet l'existence de l'autre avec qui il commerce enfin échangeant les cultures, les savoirs, ils s'apprennent et finissent par se respecter ...
    Ce serait tellement simple !
    Ce serait sans compter les richesses à partager, les compromis à faire, les usages du « moi » à abandonner, les usuriers des puissances économiques, la suprématie du plus fort, la nature de l'homme !
    Des murs tombent, d'autres se construisent fait de briques et de béton, mais qui ne sont rien au vu de tous ces murs que mentalement nous créons au-dedans de nos têtes, pensant protéger nos cultures, nos us et coutumes, forts de tous ces siècles d'histoire, où l'homme a appris à se battre, à haïr ...
    La liberté c'est avant tout en nous que nous devons la construire ... laissant toutes les portes ouvertes sans se sentir obligé de les franchir ...
    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Everclay
    Lundi 9 Novembre 2009 à 10:14
    Peut etre que l'on construit des murs pour les raisons que tu as citées.. Mais ca nous permet de repousser sans cesse nos limites. Tant au niveau mental et personnel que dans l'ouverture des autres...
    C'est peut etre un mal pour un bien
    2
    Cath
    Lundi 9 Novembre 2009 à 11:09
    Salut Marie-Claude,

    Je crois que je suis arrivée à m'identifier chez Skyrock. Avoue que c'est mieux et en plus cela me permet d'utiliser mon nouveau gravatar que j'ai créé avec l'aide de Lajemy.

    C'est vrai que les murs séparent et cloisonnent. Mais dans les murs, il y a des portes, de grandes portes et des portes basses. J'aime beaucoup les portes et les fenêtres. Elles protègent, elles ferment soit. Mais aussi elles invitent à les franchir, à aller derrière. Et puis comme dirait Jacques Berl : "Je n'ose pas penser qu'elles servent à voiler plus qu'à laisser entrer la lumière de l'été. Non, je préfère penser qu'une fenêtre fermée, ça ne sert qu'à aider les amants à s'aimer."

    Bonne journée Marie-Claude.
    3
    Lundi 9 Novembre 2009 à 15:09
    Comme toutes les maisons, la mienne est faite de murs de portes et de fenêtres ...
    un toit d'ardoises la couvre, des arbres clôturent mon jardin ....
    Mais rien de tout cela Cath, ne nous empêchera de garder libre l'horizon ....
    Merci de nous rappeler Brel .
    amitié .
    ps je vais essayer d'installer le lien .
    4
    Lundi 9 Novembre 2009 à 15:12
    le mal à les construire Everclay
    le bien à les casser ...
    Il y a toujours de la honte à construire des murs entre les peuples,
    Nous, nous réjouissons tous quand par la force des choses ils tombent ...
    amitié .
    5
    everclay
    Lundi 9 Novembre 2009 à 19:00
    voila réjouissons nous des murs futurs ou passés qui seront construits par des esprits fermés, ils nous donneront encore plus d'énergie...
    En faisant attention que ce soit pas nous qui dressons des murs...

    Non ta raison , je m'ennuies pas, je m'efforce )
    6
    jean-marie
    Lundi 9 Novembre 2009 à 20:25
    bonjour, Marie-Claude,
    comme c'est bien dit : "La liberté c'est avant tout en nous que nous devons la construire "
    tu exprimes clairement cette idée essentielle
    c'est, je crois, la condition indispensable avant de pouvoir s'attaquer aux "murs de la honte" des autres
    c'est l'expérience que je vis...
    j'en avais tellement érigé en moi-même
    pendant tant d'années
    ce n'est pas facile
    et la fréquentation des "oeillets rouges", les billets de Louise, tes commentaires m'aident beaucoup...
    amicalement à toi
    jean-marie
    7
    Rafaël
    Mardi 10 Novembre 2009 à 09:49
    Ouvrez, ouvrez la cage aux oiseaux... de bonne augure.
    8
    Mardi 10 Novembre 2009 à 10:04
    Nous en rêvons tous Rafaël ... et nous encageons nos canaris ...
    amitié .
    9
    Mardi 10 Novembre 2009 à 10:15
    Bonjour Jean-Marie et merci de ton passage,
    Nous passons une grande partie de notre vie à subir les murs de l'éducation reçue qui varie selon les endroits où l'on naît, puis progressivement on les abat pour en s'en créer des "bien à soi" ... qui ne résistent pas au temps qui passe, temps qui remodèle sans cesse l'architecture de nos espaces ... Tout comme toi, j'apprécie les histoires des blogs qui nous ouvrent des portes dans le mur de la prison où nos têtes nous enferment ...
    http://mctproduction.over-blog.com/
    pour tous ceux qui voudraient faire un tour chez Louise .
    amitié .
    10
    Mardi 10 Novembre 2009 à 10:17
    Comme toi Everclay, je ne veux pas être de ceux qui construisent des murs ... Cela demande pas mal de vigilance !
    amitié .
    11
    ZOE
    Mercredi 11 Novembre 2009 à 15:03
    Pourquoi construire des murs ? La peur de manquer en est à l'origine . Le manque a combler en possédant . Mais la posséssion ne calme pas l'angoisse du manque . Posseder toujours plus , et toujours plus d'angoisse du manque . Battir des murs pour posseder et concerver pour echapper à l'angoisse . Mais l'angoisse perdure ....... Poseder être possedé , cela va ensemble . Le sentiment d'appartenance va-t-il combler le manque ? Posseder être posseder appartenir à la tribut au clan au groupe à la nation au monde ....
    Hiérarchie de la possession . Sexualisation de la possession . religion de la possession . politique de la possession . Tout celà pour échapper au manque fondamental et à l'angoisse qui l'accompagne . Depuis des millénaires on battit des murs pour cela . Tenter d'échapper à cette angoisse archaïque animale du manque . Maitres ésclaves dans la même peur dans la même dépendance .
    Pour abattre les murs , tous les murs .... C'est simple , il faut se déposseder de tout ......
    12
    Farfadet Patrice
    Jeudi 12 Novembre 2009 à 11:02
    Prisonnier de nous--mêmes ! ... Certes c'est bien souvent ...
    Tellement peur de l'inconnu et surtout de perdre son identité , fut-elle nationale ...
    Culture ?... Quelle culture ? La nôtre ? N'est-ce pas avant cela , celles des Autres ?....
    Nous n'avons rien à gagner en s'isolant ... Même Robinson Crusoé a eu son Vendredi ... fort heureusement ...
    Disant cela nous ne sommes que Jeudi , jour de Jupiter ... que la foudre du dieu nous ouvre les yeux sur ces "éclairs" de pensées plus claires et "lumineuses" ...

    Bises des Farfadets
    13
    Vendredi 13 Novembre 2009 à 09:55
    Posséder et se sentir fier d'avoir ... engendre tel que tu le dis Zoé, une énorme source d'angoisse, se considérer comme une réussite sociale par rapport aux autres qui ont moins, et se protéger de leur désir de nous prendre ce pourquoi nous sommes devenus esclaves ... c'est le résultat d'une mentalité très humaine basée sur l'avoir plutôt que sur l'être ...
    Parallèlement, au point que jamais ils ne pourront se confondre, ceux qui font l'autre choix, partagent leurs connaissances pour enrichir l'autre, sachant que l'être n'a pas de frontière tout se donne et tout se prend dans le seul souci de grandir l'humanité, le bonheur est là quelque part ...
    amitié .
    14
    Vendredi 13 Novembre 2009 à 10:10
    et c'est vendredi, que je te réponds l'ami Patrice ...
    au départ paraît-il il y avait une terre unie, plongée au-milieu des eaux qui ciselèrent des tronçons répartissant les espèces vivantes de ci, de là, chacun se créant un mode de vie pour survivre ... grâce à ses acquis l'homme d'aujourd'hui a réuni l'ensemble en un tout, avions, bateaux, technologies modernes, nous offrent des ponts que nous franchissons d'un pas, qu'ils ne servent pas seulement à vendre nos savoirs faire mais à échanger nos savoirs ...
    amitié à la famille, bonne semaine !
    15
    Brigitte
    Lundi 16 Novembre 2009 à 22:00
    Alors là, tu vois, moi, j'ai appris un truc (genre THE révélation) : la liberté, c'est savoir dire NON. Et je te jure que c'est vrai tant pour l'avoir observé (en sens inverse, à savoir que les gens qui ne savent pas dire "non" se retrouvent immanquablement asservis ou esclaves sans même s'en rendre compte) que pour l'avoir expérimenté moi-même.

    Bien amicalement.

    http://entre-ombre-lumiere.over-blog.com/
    16
    Mardi 17 Novembre 2009 à 08:38
    Nous avons donc toi et moi parcouru des chemins similaires ... C'est dur à sortir ce tout premier NON mais il donne l'AFFIRMATION de soi, c'est à partir de lui que commence l'existence ...
    amitié .
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :