• NOS ECOLES NE SONT PAS AU TOP .

    Les résultats sont décevants, trop déchecs, trop de violences, trop de laissés pour compte NOS ECOLES NE SONT PAS AU TOP . 

    La Communauté Française qui se fait appeler désormais Communauté Wallonie-Bruxelles prétend mettre les coudées franches pour améliorer le cadre de son enseignement, puisant dans son escarcelle largent quelle peut pour tenter la chose, et cest bien nécessaire mais est-ce suffisant ?

    Il y a un mal être social qui génère un climat malsain, où lindividualisme a pris le dessus de la mêlée, prétextant quil ne faut pas mélanger torchons et serviettes certains aimeraient que lon sépare têtes blondes et têtes brunes, têtes pleines et têtes vides, les blondes étant pleines  

    Il y a un mal religieux qui confère un plus aux écoles dites libres parce que confessionnelles  

    Il y a un mal libéral qui voudrait quau sortir de lécole nos têtes brunes et blondes soient corvéables et serviles aux souhaits du monde du travail  

    Il y a un mal politique qui ne sait prendre ses responsabilités en résolvant le problème causé par tous les réseaux scolaires existants  

    Il y a le mal des parents qui voudraient le meilleur pour leurs enfants  

    Il y a le mal des enfants qui travaillent à se construire un avenir qui manque cruellement despoir !

    Il y a surtout trop de jugements, qui exigent des enfants quils soient meilleurs que les grands  

    Enfants, apprenez à vous connaître, donnez le meilleur de vous-mêmes, découvrez la vie, partagez vos savoirs, ensemble il y a tant à gagner …    

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    philippedelpature Profil de philippedelpature
    Dimanche 24 Juin 2012 à 16:28

    Beau message et tellement vrai!

    Et si les enfants se rebellent...Ce sera la guerre des boutons!

    2
    claudeleloire Profil de claudeleloire
    Lundi 25 Juin 2012 à 22:04

    La seule guerre que je puisse admettre !

    3
    Mardi 26 Juin 2012 à 18:33

    Qu'est-ce qu'une école ? Est-ce un endroit où l'on doit apprendre un métier ? A vivre en société ? A apprendre, tout simplement ? Les missions de l'école sont difficiles. Dans une société où les enfants sont appelés à apprendre plus de choses que leurs parents, par le fait du développement des sciences et des technologies, par la globalisation de la planète, la multiplication des contacts avec d'autres langues, d'autres cultures, son rôle n'a jamais été aussi primordial et pourtant, on la spolie de ses moyens. Les professeurs sont sous-payés, pas assez nombreux, pas assez protégés. Les parents démissionnent bien souvent de leur devoir éducatif en espérant voir l'école prendre le relais.

    Une école parfaite serait construite sur le respect de l'élève et du professeur, visant à inculquer les bases non pas d'un futur métier, mais de tous. Il faudrait sans doute revoir les programmes, mais l'importance d'un tronc commun pour tous n'a jamais été aussi criante. Le personnel et les élèves de l'enseignement professionnel méritent notre respect, mais c'est un enseignement qui ferme des portes pour n'en garder qu'une ouverte... Et qui peut à notre époque s'assurer de travailler dans le domaine étudié ? 

    Il faudrait aussi extraire les trop odorants cours de religion des écoles, car ils n'y ont pas leur place. Qu'ils soient catholiques, musulmans, juifs, orthodoxes et autres, ces cours n'ont rien à faire dans des lieux de savoir, eux qui sont le relent d'une ignorance superstitieuse archaïque. 

    4
    claudeleloire Profil de claudeleloire
    Mardi 26 Juin 2012 à 21:18

    je partage pleinement ton commentaire Genseric, pour moi l'école est le lieu de l'apprentissage du savoir, apprendre à apprendre, car nous ignorons aujourd'hui les matières qui demain seront développées avec lesquels ils nous faudra jongler, j'en déduis donc qu'il faut maîtriser sa langue maternelle pour comprendre ce qui se dit entre les lignes, apprendre à observer pour développer ses sens, appréhender la logique des mathématiques, s'adonner à la chimie, et par la connaissance de soi aller vers ce qui est en chacun et le faire fructifier ... Pour tout cela, il faut un tronc commun de connaissance générale expurgé de l'esprit de compétition, basé essentiellement sur l'acquis et son exploitation, puis chacun s'en irait approfondir la matière qui lui sied ... Quant aux langues je reste convaincue que sa langue maternelle et l'anglais sont suffisantes pour rayonner dans le monde ... Tous étant capables de parler sans l'écrire le langage du lieu dans lequel il est amené à vivre ...

    Un bon cours de civisme donné depuis le plus jeune âge serait de bon aloi, laissant aux oubliettes les fables religieuses ! 

    5
    giulio 1
    Dimanche 1er Juillet 2012 à 16:27

    Avoir développé un bel argumentaire et... bof... tout trouver déjà dit. La frustration de l'effort non accompli, car superflu, car n'ayant plus rien à ajouter, car tout à fait d'accord avec vous, mes amis !

    6
    claudeleloire Profil de claudeleloire
    Jeudi 5 Juillet 2012 à 16:18

    N'aie pas peur des "redites" Giulio, j'aurais aimé lire les tiennes car les nôtres ce me semble ont déjà tellement été dites ... mais pour enfoncer un clou, ne faut-il pas plusieurs coups de marteau ?

    En amoureuse des mots, les tiens sont toujours un bouquet de joie !

    amitié .

    7
    Dimanche 8 Juillet 2012 à 22:01

    Mille fois d'accord avec toi !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :