• MONTAIGNE, LES ESSAIS : LIVRE II

    Je n'en ai pas encore terminé, Montaigne dans sa langue demande du temps, de la MONTAIGNE, LES ESSAIS : LIVRE IIdistance et à ces voeux, je me soumets bien volontiers ... 

    "Nous n'allons pas ; on nous emporte, comme les choses qui flottent, ores doucement, ores avecque violence, selon que l'eau est ireuse ou bonasse "

    Et le ton m'entraîne  dans son sillage, tantôt conciliante à ses mots, tantôt revêche à ses dires toujours émue de ses pensées ...

    "La vie despend de la volonté d'autruy ; la mort, de la nostre ."

    "C'est faiblesse de céder aux maux, mais c'est folie de les nourrir ."

    ""Mais, quant à la mort, nous ne la pouvons essayer qu'une fois ; nous y sommes tous apprentifs quand nous y venons ."

    " Mon dessein est de passer doucement, et non laborieusement, ce qui me reste de vie ." 

    "Mais pour suyvre ma route, il m'a toujours semblé qu'en la poésie Vergile, Lucrèce, Catulle et Horace tiennent de bien long le premier rang ."

    "Finalement, il n'y a aucune constante existence, n'y de nostre estre, ny de celuy des objects . Et nous, et nostre jugement, et toutes choses mortelles, vont coulant et roulant sans cesse ."

    et moi de conclure que quelle que soit ta guerre à mener, ne te fais pas plus lourd qu'il ne faut !

    allez, j'en suis à la moitié et je prends tout mon temps  ....

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Jo
    Samedi 23 Janvier à 16:31
    J'ai parcouru ces essais alors que j'étais à l'école normale et je n'en ai pas retenu grand chose. J'ai trouvé ça mortel. Trop jeune pour comprendre sans doute.
    "Nous n'allons pas, on nous emporte."
    Éternel recommencement !
    Bonne lecture à toi. Je n'aurais certainement pas choisi Montaigne !
      • Samedi 23 Janvier à 16:47

        nous avons tous entendu parler de Montaigne, ses Essais sont sur les lèvres de beaucoup et ces derniers temps plus encore ... alors tu me connais j'au voulu savoir par moi-même ce qu'il en est ... et non, je ne suis pas déçue   ... je me laisse emporter ...

        amitié Jo

    2
    philippe delpâture
    Samedi 23 Janvier à 16:32

    BRAVO!

      • Samedi 23 Janvier à 16:48

        et toi, tu es un chou de me laisser tout le temps nécessaire d'y plonger ... 

        bisous .

    3
    Samedi 23 Janvier à 18:22

    En te lisant j'ai eu envie d'y replonger le nez!

    Et je constate qu'en fait c'est ce que nous vivons!

    bisou

    Sabine

      • Samedi 23 Janvier à 20:43

        j'y ai trouvé matière aussi à analyser les similitudes des temps qui eux aussi se laissent emporter parfois en eau ireuse, parfois en cascade vers la chute ... mais le temps lui continue le chemin alors que pour nous embarqués par les flots trépassons de nos maux alourdis des rumeurs funestes ... d'où l'importance de donner à ses jours la puissance au présent le plus joyeux possible ...

        pas facile à ce jour ...

        amitié Sabine .

    4
    Samedi 23 Janvier à 18:41

    .. il me faudrait du temps pour lire Montaigne mais tes "extraits" se trouvent fort bien d'actualité...

    Bises du soir

    Mireille du Sablon

      • Samedi 23 Janvier à 20:47

        et il nous rappelle des anecdotes de vies passées qui sont bien plus cruelles encore que celles qui nous accablent au présent, tout devient alors si relatif, et nous plus légers à accueillir la mort même s'il  s'en fallait  ... tout en vivant le jour présent !

        bises du soir Mireille

        amitié .

         

    5
    Samedi 23 Janvier à 20:15

    Je n'ai jamais lu Montaigne dans sa langue

    mais les extraits que tu me donnes me donnent envie de m'y mettre

      • Samedi 23 Janvier à 20:58

        au début Gazou, on traduit directement en français actuel et puis tout en tournant les pages le françois devient avecque nature appropriez le guyde donq de nostre lecture !

        vu que notre noble personnage dictait ses pensées nous voyons aussi l'orthographe changer suivant  la main qui le servait  ... 

        et tout cela nous donne de la légèreté aux propos plus profonds qu'il paraît !

        amitié .

    6
    Samedi 23 Janvier à 22:02
    Durgalola
    Et toi tu le lis dans ces mots, prenant ton temps. J'apprécie la citation sur la mort.
    Bises et bonne continuation de lecture.
      • Dimanche 24 Janvier à 11:56

        j'aime tout en le lisant me replonger dans son temps, je l'imagine debout arpentant en long et en large sa tour, voir assis à son bureau le "secrétaire" manier la plume , et presque entendre son parler nous conter "sa vie" riche de connaissances  ...

        un délice Durgalola 

        amitié .

    7
    Lundi 25 Janvier à 15:21
    daniel

    J'ai étudié Montaigne en classe de philo et n'en garde aucun souvenir!! Il faudrait bien le relire !!

      • Lundi 25 Janvier à 21:51

        je n'en avais étudié que des extraits durant ma scolarité Daniel qui avaient été loin de me séduire, je pense que pour adhérer au sens, il faut avoir quelque peu vécu, s'être penché sur "soi" pour "se" comprendre et le comprendre  ...

        ici et maintenant, j'y suis bien !

        amitié .

    8
    Mardi 26 Janvier à 11:30

    Tu me donnes envie d'y retourner ... (merci !)

      • Mardi 26 Janvier à 11:51

        vas- y Nikole, et laisse toi porter ...

        amitié .

    9
    Jeudi 28 Janvier à 10:38
    Tu fais ressurgir des souvenirs de lycée... pas facile à lire et à comprendre ce Montaigne. Heureusement Molière était là pour mettre l'ambiance... ;-)
      • Jeudi 28 Janvier à 14:05
        en me replongeant dans "les classiques" j'éprouve le bonheur de faire "revivre" les hommes ! chacun d'entre eux m'ayant beaucoup apporté dans la construction de moi-même ... amitié Maryline
    10
    Samedi 30 Janvier à 07:16

    Tu as bien raison de prendre tout ton temps ! On n'en a jamais fini avec Montaigne, de toute façon.

    Bon week end !

      • Samedi 30 Janvier à 14:57

        du temps, il me semble en avoir à revendre (si je voulais être riche d'autre chose que de connaissances) mais je le mets à profit de la construction de moi (et par les temps qui courent cela devient nécessaire)  Montaigne à juste titre nous dévoile "ses essais" et je me laisse emporter Marie ...

        amitié .

    11
    Lundi 8 Février à 10:07

    Bonjour Marie-Claude,

    Tu as raison de prendre tout ton temps, ça peut paraître tellement ardu de s'attaquer à cette œuvre. J'étais bien plus jeune quand je l'ai fait, je me souviens que c'était tantôt très captivant, tantôt assez ennuyant, et à mon avis, j'ai manqué de patience et ne suis pas sûr d'avoir lu correctement. Il faudra donc que je m'y remette, en prenant mon temps (comme toi), sans bâcler la lecture quand elle se fait plus exigeante, maintenant que je suis...plus mûr !

    En tout cas, c'est un excellent choix, et cela te va si bien. 

    Bon début de semaine, chère amie. Je t'embrasse.

    Fabrice

      • Lundi 8 Février à 14:32

        et bien oui Fabrice maintenant que tu es devenu "grand" de par ton vécu, tu pourrais reprendre le chemin de Montaigne  ... tes écrits montrent bien que tu en as l'âge idéal ... ayant traversé une partie de ton temps il t'en reste plus que nécessaire à te laisser "porter" par son rythme alléchant ...

        moi aussi, je t'embrasse 

        amitié .

    12
    Mercredi 24 Février à 14:54

    Oh que ça me donne enviiiiiiie !!!! Je me suis laissée conduire par Rabelais déjà, mais jamais par Montaigne dans le texte. Quelle riche idée. "l'eau ireuse" !!! merci les mots croisés où cette colère est très prisée ! Tous ces mots esseulés aujourd'hui, qui avaient une famille nombreuse autrefois, c'est émouvant...

      • Mercredi 24 Février à 16:18

        les mots comme les gens de nos jours ont beaucoup à faire ... on les délie, on les confine, et pourtant ils sont libres dans nos têtes, avec des tournures différentes qui expriment toujours le même émoi !

        merci de ton passage 

        j'ai admiré ton ciel !

        amitié Mélanite .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :