• LE SERVICE PUBLIC .

    LE SERVICE PUBLIC .
    Nous assistons à un démantèlement lent mais progressif de ce que nos aînés, soucieux d'un bien être social avaient mis en place, afin que le plus éloigné des centres de la vie active ne se sente pas isolé . Les trams, les bus sillonnaient nos campagnes, les trains s'arrêtaient alors dans les petites gares, permettant les échanges entre les patelins, ouvrant ces régions perdues sur le monde, les facteurs prenaient le temps de rendre moult services aux petits vieux, qu'ils étaient parfois seuls à visiter, le commerce de l'électricité, l'eau courante, était affaire d'état, contrôlant prix et livraison, la culture aussi gagnait du terrain grâce aux réseaux d'écoles communales, de bibliothèques, de théâtres municipaux ... Etait-ce là l'âge d'or ? où nous vivions sans bien nous en rendre compte des moments d'ouverture sur l'autre ? De nos jours, la tendance serait d'aller vers la réussite individuelle de chacun d'entre nous, le travail ne devrait plus être ce qui permet l'essor collectif, mais la réussite des uns sur les autres ! Alimentant les plus folles perspectives de l'individualisme, plus je gagne des sous pour moi, mieux je me porte !, tant mieux si je dépasse le voisin en puissance d'argent, que je puisse l'écraser devient ma quête, aidés en cela par les innovations de la nouvelle politique, qui nous entraînent inconsciemment, je l'espère, vers la perte de ce qui à ce jour était le ciment de la société . Citation de Jean-Jacques Rousseau : « sitôt que le service public cesse d'être la principale affaire des citoyens, l'Etat est proche de sa ruine » !
    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Marc
    Vendredi 17 Août 2007 à 11:45
    Envoie cela d'urgence à Leterme. Sans en changer un mot! Succinct, complet, efficace.
    2
    marilou
    Vendredi 17 Août 2007 à 20:46
    Sans parti pris, effectivement nous sommes en train de perdre tous nos acquis, eet j'ai bien peur que nos enfants et nos petits enfants en bavent des ronds de chapeau
    marilou
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Genseric
    Vendredi 17 Août 2007 à 22:08
    Je suis assez d'accord sur l'ensemble, mais pas sur tout... Il est vrai que les villages d'autrefois étaient mieux desservis par les trains, par exemple. Mais désormais, de nombreux services sont accessibles pour le transport qui n'étaient pas même envisageables à l'époque (pense à ta maman).

    Quant à la culture, elle est plus que jamais accessible et présente en nos villes et nos villages, voire en nos foyers avec Internet.
    4
    Brigitte
    Samedi 18 Août 2007 à 21:11
    L'avenir se chargera de nous dire si J. Jacques avait raison ou tort...

    Bon week-end Marie-Claude.

    PS : Je me suis permise de te mettre dans mes "Mignardises". J'espère que cela ne te dérange pas sinon n'hésite pas à me le dire et j'enlèverai le lien.
    5
    Rafaël
    Dimanche 19 Août 2007 à 07:32
    Il est grand temps de nous occuper des jeunes qui seront, ne l'oublions pas, les parents et les décideurs de demain.

    Nous sommes en train de perdre le vrai sens des valeurs !

    P.S. pour l'énigme n° 38, je suis au regret de t'annoncer ton départ virtuel vers l'enfer. lol !
    6
    Patrice Farfadet
    Dimanche 19 Août 2007 à 16:08
    Oui, je pense bien aussi dans ce sens , constatant les changements, les mutations les désaffectation de nos services publics mais , si les politiques mettent en oeuvre ces modifications, ces transformations, n'est-ce pas sou la poussée des mentalités qui se font jour . L'Etat c'est Nous ce n'est plus le Roi ... Le citoyen est lui aussi très exigent et devient de plus en plus souvent tyrannique ... Et dans la société qu'est-ce qui prévaut : "Egaux" ou "Ego" ...
    Autrefois le Roi était et faisait moi ... aujourd'hui le Moi est et me fait roi ...

    Amitiés des farfadets
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :