• LA VALSE DES ARBRES …

    Ils se sont bien amusé, les arbres, au concert du vent qu’hier avait LA VALSE DES ARBRES …soufflé !

     

    Toute la journée bien arrosée, ils ont dansé, chanté, à en perdre haleine …

    Nous laissant bouche bée devant tant d’audace, c’est qu’ils se pliaient les arbres, eux que l’on dit raides en toutes circonstances, j’ignorais  qu’ils avaient à ce point le goût de la fête …

     

    Mais chez eux aussi, tout a une fin, la nuit a calmé leurs ardeurs, ils se sont endormis … laissant au champ les branches éparses, victimes innocentes de ce charivari impromptu …

     

    Et moi, qui les aime tendrement, je m’en suis allée dégager la piste tôt ce matin, pour qu’ils ne se souviennent de rien …

    LA VALSE DES ARBRES …

    LA VALSE DES ARBRES …

     

     

     

      

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Dimanche 9 Juin à 08:49

    Quand le vent souffle, je ne pense pas que les arbres font la fête, je pense seulement que ce vent fou me gêne pour respirer et je n'apprécie pas...J'essaierai désormais de me réjouir avec les arbres et peut-être, le coeur en fête, je retrouverai le plaisir de respirer...Bonne journée Marie-Claude, avec ou sans vent...

      • Dimanche 9 Juin à 18:21

        contrairement à toi, j'aime le vent quand il est raisonnable, qu'il me fouette le visage, ébouriffe mes cheveux, quand il ne souffle pas trop fort ... mais hier c'était à ne pas mettre le nez dehors au risque de le voir s'envoler ... par contre de derrière les vitres, le spectacle était époustouflant ... ces arbres (des bouleaux pour la plupart) me donnaient le tournis aussi fort qu'après avoir valsé !

        amitié .

    2
    Dimanche 9 Juin à 11:29

    C'est très joliment écrit, Marie-Claude !  ça me rappelle le très bel article de Claude Le Penseur sur "la timidité des arbres" ; on voit qu'il y comme une 'intelligence" des arbres entre eux.  Si tu as le temps, tape "la timidité des arbres" dans Google, tu verras... c'est magique.  Cet article m'a longtemps fait rêver.

    Grosses  bises à toi ; prends bien soin de toi.

      • Dimanche 9 Juin à 19:01

        je suis allée lire chez Claude directement, chez moi, les arbres ne doivent pas être aussi timides que ceux du Mexique, ils se tendent les branches et s'entremêlent avec plaisir, ils se parlent assurément et hier, ils chantaient sur l'air du vent ! si, si ils chantent ... quand la pluie s'annonce et que mon linge pend au fil, ils me préviennent ... 

        amitié .

    3
    Dimanche 9 Juin à 14:05

        Oh j'ai  adoré te lire .Les miens aussi ont fait la fête mais le lendemain ,il n'y avait que quelques rares branches cassées .

    Bisou

      • Dimanche 9 Juin à 18:24

        pas trop de branches feuillues non plus (mais quelques unes quand-même) c'était plutôt un grand nettoyage de bois mort qui encombrait la ramure ... doivent se sentir bien plus légers maintenant !

        amitié .

    4
    Dimanche 9 Juin à 15:27
    Durgalola
    Beaucoup de branches cassées aussi dans le parc du quartier. Et belle attention de ta part. En ville sans les arbres ce serait bien triste.
    Bises
      • Dimanche 9 Juin à 18:28

        je ne pourrais vivre loin d'eux, ils sont essentiels à la ville comme à la campagne ... du plus loin qu'il me souvienne, il y a toujours un arbre qui se dresse pour m'accueillir !

        amitié Durgalola .

    5
    Lundi 10 Juin à 07:23

    Ouf, pas trop de dégâts donc.

    Bonne journée.

      • Lundi 10 Juin à 08:16

        ça aurait pu, vu l'ardeur du vent ... mais aux abords de chez moi tout a résisté !

        la mer devait être belle elle aussi laissant ses vagues libres de leur puissance ... 

        amitié .

    6
    Lundi 10 Juin à 11:00

    ..le vent ne me dérange pas derrière la vitre et même quand je sors et qu'il est léger...mais parfois, que de dégâts....

    Bises du jour

    Mireille du sablon

      • Lundi 10 Juin à 17:23

        les dégâts peuvent être en effet considérables et la prudence s'impose toujours en cas de tempête, ce qui me dérange le plus au niveau du "temps", c'est la grisaille, elle me déprime ... et cette année avoue que nous ne sommes pas gâtés ...

        bonne soirée Mireille,

        amitié .

    7
    Lundi 10 Juin à 11:36
    Nassy

    Un très joli texte pour une tempête de vent. Généralement, je n'aime pas le vent et ce qu'il laisse derrière lui. C'est même angoissant pour moi. Pourtant, le vent il y en a par chez moi et toute l'année, souvent très fort. Bises.

      • Lundi 10 Juin à 17:26

        chez nous, c'est selon, vents et pluies font bon ménage ... mais quand le ciel est bleu et que le vent charrie les nuages, alors on ne peut me retenir enfermée ... je savoure !

        amitié Nassy . 

    8
    Mardi 11 Juin à 15:04

    Le vent souffle joliment sur ce billet...

    Quand il est très fort, le vent est tout de même angoissant, dans le sud on pense immédiatement aux incendies de forêts. Merci Claude, les bouleaux sont sains et saufs, c'est le principal ! Bel après midi à toi.  brigitte

      • Mercredi 12 Juin à 08:01

        j'ai connu au camping des tempêtes où tout s'envolait sans qu'on puisse sortir ... craignant pour la sécurité voyant se propager les dégâts ... et ce durant deux jours et deux nuits ... inutile de te dire la solidarité qui a suivi pour aider chacun à tout remettre en état et poursuivre ses vacances ...

        il y a une solution à venir pour tous dégâts matériels, quand les humains sont hors de cause ... mais je te comprends, dans le sud, ces incendies de forêts me feraient frémir moi aussi ... 

        La nature n'est pas toujours de bonne humeur ... il faut s'en souvenir ...

        amitié Brigitte .

         

    9
    Mercredi 12 Juin à 09:04
    daniel

    J'étais loin de la tempête !! Mais mon fils m'avait prévenu que ça soufflait forte sur Paris. Pas trop de dégâts ?

      • Mercredi 12 Juin à 17:02

        t'es donc rentré de Lisbonne où brillait le soleil ... comme tu le vois (Paris et nous jouissons du même climat) ici, c'est pas la joie ... on apprend à jongler avec les averses ... mais non, nous n'avons pas eu de dégâts, le petit bois en a profité pour faire le ménage ... n'empêche que c'était beau à voir ...

        amitié Daniel .

    10
    Mercredi 12 Juin à 09:30

    Comme tout cela est joliment dit, Marie-Claude. Oui, les arbres sont nos amis. Vivants. et ils peuvent tant nous émouvoir !

      • Mercredi 12 Juin à 17:03

        la nature (même quand elle est en colère) m'émeut par sa beauté, sa force, sa détermination ... j'en prends de la graine pour "grandir" en sagesse ... 

        amitié Nikole .

    11
    Mercredi 12 Juin à 14:26
    Durgalola
    En voyant à la télévision les derniers survivants, je me suis dit qu'ils fallait nous souvenir des nôtres. Bises
      • Mercredi 12 Juin à 17:07

        la vie de ton père (c'est bien qu'il en ait fait récit) et du mien et de tous ceux qui ont vécu la "terreur" de cette guerre ne peut pas tomber dans l'oubli  ... à nous de transmettre désormais ... pour éviter le retour de la bête ... si c'est possible encore ...

        amitié Durgalola 

    12
    Jeudi 13 Juin à 07:52

    Sacré coup de tabac !

    Nous, c'était surtout le vendredi 7 Juin, que la tempête a sévi... Dans notre jardin le grand Thuya y a succombé ...

    Lui, plier , il n'a pas su hélas... Je suis entrain de le tronçonner  et il y a à faire !...

    Bises amicales des farfadets du Poitou.

    Thuya chez Farfadet

      • Jeudi 13 Juin à 17:54

        ils sont "tout petit" quand on les plante, s'ils se trouvent bien là où ils sont ils grandissent, grandissent, on n'a pas envie de couper dans tant d'élégance et vient le jour où la tempête déracine le colosse devenu ... heureusement il est tombé du "bon côté" ... courage tu auras du bois pour te chauffer les soirs d'hiver ...

        amitié .

    13
    Dimanche 16 Juin à 21:06

    ...encore un peu et j'allais être en retard: Bon anniversaire!  (..me suis pas trompée?)

    Gros bisous du soir

    Mireille du sablon

      • Lundi 17 Juin à 06:43

        oh Mireille, tu me fends le coeur !

        non, non, tu ne t'es pas trompée, c'est bien un certain seize juin que je suis née ... en 1952 pour être précise ... et c'est aussi 67 ans plus tard, le jour choisi par Louis mon tout "petit-neveu" pour pointer le bout de son nez ... 

        merci à toi mon amie !

        bisous .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :