• L'HERBE DE FER WILLIAM KENNEDY

    Que peut-il rester à l'homme qui ayant tout perdu sauf sa culpabilité, se retrouve à la rue  ?

    L'HERBE DE FER   WILLIAM KENNEDY

    Le début du vingtième siècle n'a pas été tendre avec les Américains, ni avec les ouvriers du monde entier, nous connaissons les turpidudes des nôtres ici sur le sol européen, certains rêvant alors à ce qu'ils appelaient "le rêve américain" ...

    Francis n'est pas un "clodo" comme tous les autres, il aurait pu briller en tant que joueur de baseball, il était fort et savait travailler, il était bel homme et était apprécié ... il aurait pu rester en famille parmi les siens, si par accident il n'avait laissé tomber son dernier-né, le tuant sur le coup ...

    La culpabilité' la honte, le dégoût de lui-même l'en empêche, il fuit son milieu et survit comme un déshérité, à la rue parmi tous les autres ... jusqu'à en mourir .

    Tout le roman nous retrace sous la plume de W. Kennedy, la vie présente mélangée au passé de ce héros malgré lui d'un roman riche en humanisme .

    Qu'importe comment nous juge le monde si, seul nous nous jugeons ...

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Mercredi 18 Septembre à 21:47
    Durgalola
    Un livre bien difficile. L'auteur a reçu le prix Pulitzer. Je regarderai à la médiathèque. Bises
      • Mercredi 18 Septembre à 22:08
        Cela fait le deuxième prix Pulitzer que je lis durant ces vacances ...moi qui n'en lisait pour dire jamais ... c'est très dur mais j'ai beaucoup aimé ...
        Amitié Durgalola .
    2
    Jeudi 19 Septembre à 08:06

    Je n'ai pas lu ce roman. Mais je sais que se retrouver à la rue est malheureusement possible pour tout à chacun.

    Bonne journée !

      • Jeudi 19 Septembre à 13:51
        C'est à cela que l'on pense en tournant les pages de ce roman, je serai encore plus aimable désormais avec toutes ces personnes qui vivent en rue ... alors que tant de richesses sont produites ...
        Amitié .
    3
    Jeudi 19 Septembre à 11:49
    daniel

    Un livre certainement difficile !!

      • Jeudi 19 Septembre à 13:53
        Oui Daniel, difficile de se dire que de nos jours il y en a de plus en plus, de tous les âges, des familles ... j'ai honte de ce manque d'humanisme ...
        Amitié .
    4
    Vendredi 20 Septembre à 14:27

    ..pour être dans un bénévolat d'écoute, je peux comprendre ce désespoir qui mène à la rue..ce n'est jamais volontaire, c'est un décrochage à un moment donné, une rupture... je note le titre de ce livre.

    Bises du jour

    Mireille du sablon

      • Vendredi 20 Septembre à 18:56
        Ces gens qui pour des raisons qui leur sont propre se retrouve à la rue, conservons à leur égard la dignité nécessaire à toute vie ... je sais combien dans ce domaine tu excelles merci pour eux
        Amitié .
    5
    Dimanche 22 Septembre à 10:55

    Je note ce livre,  cela doit nous aider à réfléchir et à ne pas juger

      • Mardi 24 Septembre à 14:59

        j'en vois beaucoup qui détournent le regard, traversent  le chemin, pour éviter d'avoir à croiser leur peine, leurs manques, des hommes qu'ils sont pourtant  ... il suffit cependant d'un sourire pour qu'une conversation s'engage et de s'asseoir ensemble sur un même banc ...

        amitié Gazou 

    6
    Mardi 24 Septembre à 09:25

    Nous vivons dans une société impitoyable et c'est toujours plus que l'on exige des personnes. l'erreur, la faute sont toujours plus impardonnables.

    l'excellence d'un côté, l'élitisme de l'autre, on n'a nullement le droit à l'erreur...

    Si en plus c'est nous le censeur de nos fautes, la culpabilité finit par empoisonner chaque jour de notre vie et en l’occurrence celle tenant à la faute terrifiante et  irréparable de Francis...

    Certainement un roman à lire ...  l'herbe n'est pas que doux gazon semble-t-il...

    Amitiés des Farfadets du Poitou.

      • Mardi 24 Septembre à 15:05

        il faudrait pouvoir refuser ce côté impitoyable que la société nous voudrait voir accepter en grande soumission ... sans pour autant prôner l'anarchie qui nuirait bien davantage encore ... cessons une bonne fois pour toute, toute compétition, que chacun donne le meilleur de lui-même, sans se juger, ni soi, ni les autres ... j'avoue que je respirais mieux ...

        amitié les Farfadets .

    7
    Mardi 24 Septembre à 11:20

    Je viens du blog des caphys... j'adore lire et suis toujours à la recherche de découvrir de nouveaux livres, il y en a tant... Il suffit parfois d'un mauvais grain dans l'engrenage pour bouleverser une vie.

    Merci pour le partage.

    Maryline

      • Mardi 24 Septembre à 15:10

        j'avoue Maryline être beaucoup aidée par Gorian, mon fils chroniqueur en littérature ... il me permet de voyager dans des mondes qui naturellement n'étaient pas les miens ... et je grandis chaque jour (en vacances surtout) de ce que ces livres m'apportent  ... si tu captes la RTBF la trois diffuse le mercredi aux abords des 22heures "sous couvertures" notre émission littéraire ...

        merci pour ton passage, merci aux Caphys pour la publicité,

        amitié .

    8
    Jeudi 26 Septembre à 20:48

    merci pour ta visite ; que ce soit avant ou maintenant, nous aimons le soleil. Bises 

      • Dimanche 29 Septembre à 13:37

        et qu'il soit là ou pas, apprenons à le faire briller !

        amitié 

    9
    Dimanche 29 Septembre à 11:18

    La vie est si fragile, tout peut basculer en une seconde, cela me terrifie un peu ! Pauvres êtres humains qui font ces terribles "expériences", nous ne pourrons jamais sauver le monde mais nous pouvons en effet partager un peu d'humanité. Merci pour ce billet Claude, belle journée à toi.   brigitte

      • Dimanche 29 Septembre à 13:40

        que serons nous demain ? c'est là la question que je me pose sans cesse, ne trouvant pas la réponse du jour, je confie aux heures passant le bénéfice de l'amour des hommes ... 

        bon dimanche Brigitte 

        amitié .

      • Dimanche 29 Septembre à 13:51

        beaucoup de mal à valider les commentaires chez toi ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :