• JULIETTE GRECO

    Toi aussi, tu quittes le bateau qui m’a fait naviguer dans le trouble desJULIETTE GRECO  eaux de la vie, je me souviens de toi jeune, forte, déterminée, comme « un mec » qui tout en gardant sa féminité a su tenir sa place, sans jamais rien demander  … un modèle pour moi !

     

    Toi aussi tu as vécu 93 ans, sans jamais rien regretter, donnant à qui voulait prendre ce que tu avais à offrir.

    Les temps ont changé depuis, les femmes ne sont plus ce qu’elles étaient … elles sont devenues ou dociles ou des « mecs » ratés, donnant de l’illusion sans pour autant être, se croyant tout en n’étant pas,  enfin ne généralisons pas il en est qui résistent encore aux modes des temps nouveaux … et qui comme toi disent : « voilà pourquoi jeunes gens au fond de moi s’éveille, le désir ardent de devenir vieille » 

    Et tu l’es devenue, n’aimant pas les dimanches, mais te laissant encore déshabiller pour être ces mots que tu interprétais avec autant de grâce comme une javanaise en robe noire .

    Si je suis ce que je suis, c’est un peu grâce à toi …   

     

      

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 24 Septembre à 13:57

    C'est un bel hommage que tu rends.

    J'ai passé un merveilleux moment à chacune de ses apparitions et interviews.

    Bises du jour

    Mireille du sablon

      • Jeudi 24 Septembre à 16:05

        je ne l'ai jamais vue sur scène mais je ne ratais aucune des émissions où elle paraissait ... je l'écoute toujours avec autant d'attention !

        une grande Dame !

        amitié Mireille 

    2
    Jeudi 24 Septembre à 14:10

    Juliette Greco...On ne l'oubliera pas...Un bel hommage !

      • Jeudi 24 Septembre à 16:07

        non, nous ne l'oublierons pas Gazou, elle fait partie de notre culture ...une vraie parmi les vraies !

        amitié à toi .

         

    3
    Jeudi 24 Septembre à 17:12

    Se balader aujourd'hui dans le quartier de Saint Germain des Prés n'a pas le même attrait que dans les années 40 - 50 (le prix des consommations est très élevé et le serveur nous a dit que c'était désormais le quartier le plus CHIC de Paris), mais il y demeure une atmosphère incomparable. Du café de Flore aux Deux Magots, on sent la présence de Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir, de Boris Vian et Miles Davis, de tant d'autres, intellectuels, existentialistes, artistes, qui ont fait de ce quartier celui de ceux qui "échangeaient" et "refaisaient le monde" autour d'un café. On ne peut évoquer ce quartier sans avoir une musique de jazz dans la tête, des images de rocks endiablés dans les caves de Saint Germain. Juliette Gréco était leur muse, leur icône. C'était la reine du quartier, mais une reine proche de l'ouvrier, du sans-sou, loin du show-biz actuel et de l'argent qui tourne la tête aux stars actuelles.

    Une grande dame que les jeunes générations doivent connaître ou découvrir, il n'est jamais trop tard pour s'intéresser au beau, au grand, à tout ce qui a fait la "richesse" de notre pays.

      • Jeudi 24 Septembre à 20:49

        sa mort ravivera peut-être la flamme qu'elle a porté, celle de l'espoir, elle qui a échappé au camp de concentration de par son trop jeune âge, qui s'est retrouvée seule dans Paris sans un sou en poche, celle à qui Alice Sappritch a payé des chaussures, celle qui a attiré l'attention des plus grands comme tu le dis,  celle qui est devenue et qu'aujourd'hui nous pleurons, oui, il serait temps que nos filles la rencontre !

        amitié Eliane .

    4
    Jeudi 24 Septembre à 21:53

    deuxième grande dame qui meurt en cette fin d'été.

    Bises 

      • Vendredi 25 Septembre à 22:32

        et elles avaient le même âge ... parce  que différentes, leur mort nous prouve la fin d'une époque où la vie était vraiment plurielle  ... avec le "politiquement correct" des temps présents, nous en sommes loin ...

        amitié  Durgalola .

    5
    Vendredi 25 Septembre à 11:17
    daniel

    Toute une époque: Saint Germain, le  café de Flor, Michel Piccoli, Sartre !!

      • Vendredi 25 Septembre à 22:33

        tout ce qui a guidé notre évolution en effet  ... on se sent un peu orphelin ...

        amitié Daniel .

    6
    Samedi 26 Septembre à 10:13

    Si Juliette Gréco était encore de ce monde, elle aurait, malgré son grand âge, certainement dénoncé les atrocités commises par ces fanatiques devant les ex-locaux de Charlie-Hebdo au nom d'une "idéologie" d'un autre temps.

    Plus que jamais nous devons défendre la liberté d'expression et permettre aux journalistes, dessinateurs, écrivains, artistes de s'exprimer librement sans la peur de recevoir un coup de machette au coin d'une rue, ou de mourir dans l'explosion d'un gamin de 13 ans à qui on aura lavé le cerveau pour un dogme religieux.

    Le terrorisme rapporte beaucoup d'argent au monde capitaliste, qui se sert de ce commerce des armes, au mépris des vies humaines et de l'état de la planète.

    Je suis et je serai toujours CHARLIE.

      • Samedi 26 Septembre à 20:36

        je le resterai toujours !

        ce monde de "puristes" en tous genres commence à me révulser ... et pas qu'un peu !

        on s'étonne de ce que plus rien ne va mais on n'écoute plus la voix de la raison préférant se laisser conduire au supplice par la tendance du "politiquement correct" par peur d'être et de représenter ce qu'on est au plus profond de nous-même  de gais lurons aimant la vie et ses outrances  ... laissant trop de portes ouvertes aux idéaux venus d'ailleurs (je ne parle pas des gens) promus par des tendances intolérables d'intolérance 

        contente de devenir vieille 

        amitié .

      • Xiep
        Dimanche 27 Septembre à 14:52

        N'idéalisons pas le passé. Saint-Germain des prés, c'était quand même le couple de prédateurs sexuels Sartre et Beauvoir (spécialistes dans le viol d'ados), Piccoli qui tournait pour la RDA stalinienne en parfaite connaissance de cause, ces pseudo-intellos qui ont fait l'apologie ou - quand ce n'était plus tenable - nié les crimes de Pol-Pot, Mao, Staline, Castro... qui ont soutenu le régime nazi FLN... Nostalgie rance. 

      • Dimanche 27 Septembre à 17:06

        non Xiep, nous n'idéalisons pas le passé qui fut ce qu'il fut avec ses bons et ses mauvais côtés nous déplorons seulement la légèreté de ces heures que nous aimions, que nous aimerions retrouver et qui se perdent aux couleurs des fanatismes ambiants et multiples ...

         

    7
    Dimanche 27 Septembre à 06:35

    On sent ton émotion dans cet hommage. Mais il reste ses chansons. A moins qu'un jour on n'ait même plus le droit d'écouter Déshabillez-moi, ou Jolie môme... 

    Courage encore une fois. Bon dimanche, peut-être à la mer ?

      • Dimanche 27 Septembre à 07:07

        bonjour Marie, nous aurions dû nous y rendre aujourd'hui mais les routes  pluvieuses ne font plus bon ménage avec Philippe, nous préférons attendre une accalmie pour retrouver mes ballades matinales au bord des flots ... 

        et même si on nous en supprimait le "droit", je continuerai à écouter et chanter, ces mots si libres qu'ils me donnent des ailes !

        comme un petit poisson amoureux d'un petit oiseau  ...

        bon dimanche à toi

        amitié . 

    8
    Mercredi 30 Septembre à 13:41

    Quel bel hommage !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :