• EUROPE

    Jen ai déjà écrit des mots sur toi, parlant de toi, espérant en toi, râlant à cause de toi que je pourrais penser avoir fait le tour de la question que chacun se pose lEurope à quoi bon ?EUROPE

    Car Elle est remise en question sur son fonctionnement, Bruxelles hier et aujourd' hui, a les rues pleines de bruit, de gens malades à cause de Toi, qui manifestent leur désarroi, ils avaient confiance en Toi pourtant, mais Tu as tant changé que désormais Tu fais peur  

    Tu nous as aidé au sortir de la guerre à grandir en paix au sein dun ensemble de pays qui gardant leur souveraineté mettaient en commun des marchés déchanges, tant que nous étions six ou sept cela marchait plutôt bien, notre essor fleurissant, notre solidarité rejoignant nos besoins de commerce nous avons élargi nos frontières, enjoignant un grand nombre de nations à participer de lunion  Et nous en étions fiers, nous croyions en Toi, en Nous, nous rêvions dAmérique  

    Surgirent les années 80, la mode néo-libérale, le pouvoir des marchés, le mépris du service public, de la solidarité,  du politique Cest là que tout bascula, les riches fiers de leur puissance nouvellement acquise jouèrent de lusure comme pas permis prêtant aux plus pauvres des sommes que jamais ils ne pourraient rembourser, grand bien leur faisait, plus ils prêtaient plus ils senrichissaient, plus leur pouvoir grandissait, plus les pauvres recevaient, plus ils croyaient à tort que tout était gagné, largent se jouant des gens Les riches se mirent à penser quils seraient bien plus riches encore si les dettes étaient remboursées et comme dans la Florence dantan voulurent mettre de lordre exigeant des plus pauvres des remboursements Que quelques personnes perdent leurs avoirs personnels némurent quiconque, léthique était au goût des jours Puis vient le tour des dettes souveraines Des Etats menacés de passer à la trappe, jouèrent du populisme au point de menacer la paix, dressant les uns contre les autres, bonnets rouges contre bonnets bleus, les rues de Bruxelles sont pleines de gens malades de Toi, qui réclament quenfin naisse à la veille de noël un bébé politique digne des temps modernes qui saurait sauver  la paix en créant un espace à la solidarité faisant fi des richesses  

    En Toi Europe je veux encore espérer !

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Rg
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 07:33

    Espérer...  heureusement que l'on peut espérer et croire en  une Europe Sociale......

    Ce monde ultra capitaliste pense d'abord  aux " ENORMES "  intérêts des financiers. Nous " petit peuple "  , nous ne sommes que les moyens qu'ils utilisent pour s'en mettre plein les poches.

    Bravo pour ton article M.C.  

    Rg

    2
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 08:34

    Oui l'Europe.....Parfois tu nous donnes l'espoir, une lueur d'amélioration....puis au gré de certain(e)s dirigeant)e)s....tu penses  en égoïste au détriment des autres Etats, en appauvrissant encore plus les "petits".....Mais le vent tourne, la météo annonce une éclaircie....des Pays osent crier plus fort....Dès lors tu devras bien te soumettre à une majorité qui veut réellement le changement juste et non une simple spéculation!

    Alors si cela réussit, l'Europe jouera enfin son rôle, la solidarité entre Etats!

    3
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 09:29

    Espérer que les citoyens d'Europe votent un peu plus à gauche, pour faire pencher les plateaux de la balance entre l'économie nécessaire et l'indispensable solidarité ... un voeu pieux ?

    amitié Roger .

    4
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 09:31

    qui gagnera ?

    Les pauvres travailleurs nombreux ou les rares mais puissants riches spéculateurs ... 

    5
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 19:13
    TititeParisienne*

    Bonsoir Marie-Claude,

    L'Europe est malade, très malade. Je pense que ça n'ira pas en s'améliorant, hélas.

    Bonne soirée, amitié, Véronique

    6
    Vendredi 20 Décembre 2013 à 20:15
    L'Europe va plutôt bien, ce sont les Européens qui vont mal ...
    Amitié
    7
    Samedi 21 Décembre 2013 à 11:19
    ytneg

    Tant que les hommes seront ce qu'ils sont...........Ce ne sont pas les systèmes qu'il faut changer, c'est l'homme qui doit changer.

    8
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 07:50

    Nous ne changerons pas les hommes Ytneg ... c'est pour cela que nous devons créer le système qui protège les hommes de leurs outrances, c'était le rêve européen d'antan ... mais ... la nature de l'homme semble pour l'instant faire la loi ...

    Ceux qui râlent dans les rues ne sont pas tous émus de la même manière beaucoup d'entre eux voudraient protéger leurs avoirs sans avoir à partager ...

    amitié .

    9
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 11:12

    tu as soulevé tous les problèmes dans ce texte; cette europe du fric  a toujours été là , et nous ne voulions pas le voir , aveuglés que nous étions par les discours hypocrites des nantis qui ne songeaient qu'a leurs avoirs, et leur pouvoir.

    ils ont réussi a mettre en esclavage certains peuples , et rêvent d'y mettre les autres , mais , contrairement a leurs attentes quelques uns se mettent a grogner, c'est faible encore , mais la rumeur ne fera que s'amplifier, et c'est tant mieux .

    tu as soulevé le vrai problème : que chaque nation garde sa souveraineté , c'est essentiel, et le reste , tout ce qui est socialement bon , la protection de chacun par tous on le partage en égalisant par le "haut " , on prend les meilleures choses de chaque pays, mais les classes dirigeantes avec leurs libéraux , ne veulent pas de ça .

    plus loin tu parle de populisme , c'est un mot que l'on dévoie de son sens pour faire peur aux gens: a l'origine on l'employait pour définir un mouvement littéraire fondé sur la description réaliste des milieux populaires,comme Eugène Sue par exemple,maintenant c'est devenu une attitude , un mouvement politique prétendant incarner et défendre les aspirations du peuple, et, c'est le mot "prétendant" qui est important, qu'on lui redonne sa véritable définition, c'est a dire avec et pour le peuple , et alors je deviendrai une militante du populisme , c'est ce que défend chez nous jean luc Mélenchon .

    quand je pense qu'ici en france , en 2005, nous avions voté "non" a ce fameux traité Européen, et qu'on a bafoué notre vote en en faisant fi  

    quand tu penses qu'ici en France , et ailleurs aussi, ce qui se disent "socialistes" bafoue cet idéal des peuples , il y a de quoi "râler" 

    les dettes souveraines encore une de leurs inventions pour nous culpabiliser et nous mettre a genoux, qu'on redonne a tous les états le droits de "battre" leur monnaie et tout commencera par s'arranger que chaque pays retrouve "sa" banque nationale ", et que l'on mette ces institutions anti-démocratiques que sont la banque centrale européenne, et le fond monétaire international hors d'état de nuire!ah oui , j'oubliai aussi l'organisation mondial du commerce!!cette fameuse troïka

    si , au lieu de se déchirer les "gens d'en bas "voulaient comprendre que ce n'est pas un FHAINE qui nous sauvera,mais une politique beaucoup plus a gauche; une gauche détachée de ces pseudos socialos!!, une gauche comme syrisa en grèce ou comme le front de gauche ici, sans cet arriviste qu'est un Pierre Laurent!!!

    oulala tu vois je me déchaîne; alors "calmos" et restons sereine pour ces derniers jours de l'année.

    amitiés a toi et aux tiens et bonne fêtes de fin d'année

     

    10
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 14:21

    Le mal du siècle dernier c'est le libéralisme au accent rappelant dans sa terminologie l'idée de liberté, il nous a possédé, faisant de nous les nouveaux esclaves, avec pour carottes aux ânes, que nous étions, l'envie de devenir riches comme si tous pouvaient l'être, mais beaucoup ont marché jusqu'au jour où la spéculation trop avide a cassé son dentier, nous laissant, nous les sans dents, mâcher jusqu'au sang les pierres à broyer ... A l'aube de ce siècle nouveau d'autres tendances se lèvent, je veux les entendre et avec elles joindre mes espérances d'un monde plus juste qui mettrait fin à ce libéralisme de droite réajustant un équilibre nécessaire . De toutes mes forces je ferai ce que je pourrai !

    amitié .

    11
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 15:57
    TititeParisienne*

    Bonjour Marie-Claude,

    On espère toujours à des jours meilleurs ... 

    Bon dimanche Marie-Claude, amitié, Véronique

    12
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 16:53

    que ta réponse est belle et qu'elle me plaît!

    bonne fin de dimanche

    13
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 20:32
    Bon fin de dimanche Véronique
    14
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 20:34
    Ce soir on se repose ma râleuse et demain on repart au combat !
    Amitié
    15
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 20:45

    Les espagnols se sont tellement réjoui lorsqu'en 1986 ils sont rentrés dans l'Europe...  et MAINTENANT...

    16
    Dimanche 22 Décembre 2013 à 23:09
    De quel droit fait-on payer par le peuple les extravagances des dirigeants de quoi sont coupables les gens ?
    Jusqu'où ira la capacité des hommes à endurer toute cette misère ?
    Faut vraiment changer le système!
    Bonnes fêtes de fin d'année
    Amitié .
    17
    Mardi 24 Décembre 2013 à 10:21
    TititeParisienne*

    Bonjour Marie-Claude,

    Je te souhaite un bon réveillon et un Joyeux Noël. Je met mon blog en pause jusqu'au 27 décembre. Je pars chez des amis. 

    Bonne journée, amitié, Véronique

    18
    Mardi 24 Décembre 2013 à 14:20

    bonnes vacances Véronique !

    amitié .

    19
    Pierre
    Lundi 30 Décembre 2013 à 21:57


    Pour votre information concernant VOTRE Europe,deux traités de libre-échange ont été signés cette semaine dans l’indifférence quasi-générale par la commission qui avait reçue mandat du parlement Européen. Le premier avec la Chine, première puissance commerciale, qui ne rêvait que d’une chose et qui semble l’avoir enfin obtenu : la suppression de toutes les barrières douanières et l’accès libre au grand marché européen. Le second avec le Canada qui selon l’aveu même de José Manuel Barroso attend de cet accord « qu'il serve de base à d'autres négociations, y compris celles avec nos amis Américains ». Belle pirouette de sa part alors que s’ouvre le sommet de L’Union Européenne sur l’affaire des écoutes illégales des dirigeants de ses Etats membres. L’ennemi commun : le protectionnisme et les restes de souverainetés nationales. Ces traités prévoient en effet l’abdication des États face aux multinationales et la privatisation générale des services publics. Une fois de plus les populations n’ont absolument pas été tenues informées des négociations, si négociations il y eut, et sont mises devant le fait accompli. L’intérêt pour les peuples ? Aucun. Toujours les mêmes promesses de bond en avant, de richesses infinies et de monde meilleur après la création de ce vaste marché libéré de toute entrave.Et vous y croyez encore à cette Europe?

    20
    Mardi 31 Décembre 2013 à 13:04

    à cette Europe là NON, 

    L'échange des marchés n'aurait rien de dérangeant si et seulement si, en parallèle se développait une solidarité responsable visant à l'essor des peuples, de tous les peuples, chacun ayant à partager avec les autres ce qui lui serait propre, faisant fi de cette habitude compétitive qui ne peut que créer des inégalités, c'était un rêve, pour vivre en paix ... partout naissent des guerres, des peuples qui s'entre-déchirent, des gens qui se jalousent, et des hommes qui crèvent ... des sans-abris, des meurent de faim, que l'on chasse de dessous les ponts ... cela dérange les lampions accrochés ci  et là pour faire illusion ...

    L'Europe d'aujourd'hui n'est que cette illusion ... Vous et moi et tant d'autres ... nous insurgeons, il faudra bien que l'on vote autrement pour faire changer les choses, la droite a assez vécu ...la gauche qui mène une politique de droite ... aussi !

    merci de votre passage, et tous mes voeux pour que cela change !

    amitié .  

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :