• ET SI L'ECOLE DE DEMAIN FORMAIT DES ACTEURS PLUTÔT QUE DES MOUTONS !

    ET SI L’ECOLE DE DEMAIN FORMAIT DES ACTEURS PLUTÔT QUE DES MOUTONS !
    Une école aux accents nouveaux, basée sur les fondements réels de la démocratie, où la discipline serait discutée de manière collective, où le mot sanction serait inexistant . Ecole où il n'y aurait pas de renvoi, mais où l'élève qui ne se sentirait pas à l'aise pourrait se désinscrire, où il y aurait deux profs par classe, l'un pour enseigner, l'autre pour aider à comprendre . Ecole sans bulletin mais avec un carnet de bord fait d'auto-évaluation et d'évaluation formative, où l'élève décide avec avis non autoritaire de l'équipe éducative, s'il se sent capable de passer au niveau supérieur ...
    Le professeur Philippe Mérieu de Lyon soutient ce projet sans réserve et promet selon ses possibilités de lui apporter tout son secours .
    « Une pédagogie nomade », est un projet de Benoît toussaint aidé par une quinzaine de collègues , après avoir parcouru l'Inde et la France , ils ont opté pour la méthodologie utilisée à Saint-Nazaire . Leur but est de « mener les jeunes à l'autonomie, les aider à devenir des citoyens critiques, les préparer à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d'une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures » .
    60 professeurs ont fait connaître leur volonté de participer, 30 élèves se sont d'ores et déjà inscrits, Marie Aréna, Ministre Présidente de la Communauté Française, affirme que le projet peut-être d'application dès la rentée . Cette école ouverte au cycle supérieur de l'enseignement général secondaire, serait située à Limerlé, un petit village près du lac de Chérapont, tout au nord de la province du Luxembourg .
    Il y a une attente évidente pour une école autrement !
    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Enzo
    Mercredi 12 Mars 2008 à 12:14
    Un projet comme ça avait été fait en France, le taux d'échec était tel que l'école a été fermée. Cela donnair quelque chose comme 20 % de réussite au bac.

    Ceci dit, il y a effectivement une demande d'une éécole différente : les écoles horsz-contrat en France croulent sous les demandes d'inscription...
    2
    Brigitte
    Mercredi 12 Mars 2008 à 22:17
    A suivre donc...

    http://saveur-tendresse.over-blog.org/
    3
    Benoit
    Jeudi 13 Mars 2008 à 21:23
    mmm..., Brigitte,
    ta référence manque peut-être un peu de précision : les écoles qui peinent à atteindre leurs objectifs ne manquent pas, ni en France ni ailleurs. Si tu fais allusion au Lycée Expérimental de Saint Nazaire, même si ce n'est pas le paradis (ça existe, ça ?) il fonctionne depuis plus de 25 ans, ses enseignants interviennent dans les IUFM de l'Académie de Nantes, une inspection sourcilleuse y a passé deux semaines complètes l'an dernier pour délivrer un rapport admiratif. Voilà, c'est tout.
    4
    Tietie007
    Dimanche 16 Mars 2008 à 09:38
    Les problèmes de l'Ecole sont complexes et les résistances de l'Institution très fortes.
    http://tietie007.over-blog.com
    5
    Corinne
    Dimanche 16 Mars 2008 à 10:17
    Il est certain que l'école a besoin d'être repensé et en profondeur!
    Et pourtant on continue de supprimer des postes alors que les classes sont déjà surchargés sous prétexte que la population des élèves diminue....
    Le minimum devient alors difficile a conserver...
    Comment croire un pays qui refuse de se donner les moyens humain pour une progression possible?
    6
    marilou
    Dimanche 16 Mars 2008 à 21:02
    Bonjour Marie-Claude,
    Je suis désolée de ne pas être plus assidu pour venir visirer ton blog, mais, l’atelier théâtre m’a élu présidente en son sein ; je ne vais pas m’en plaindre, mais cela fait une charge supplémentaire à assumer, j’espère que je vais être à la hauteur.
    Grosses bises amicales
    marilou
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :