• DUR, DUR D’ÊTRE UN HOMME …

     

    Nous accordons à la vie dès la plus tendre enfance, des tas de valeurs, DUR, DUR D’ÊTRE UN HOMME …guidés que nous sommes par notre environnement familial, social, accoutumés aux régions qui nous voient naître, nous construisons les uns, les autres le cap de notre avenir, que nous voulons digne de tant de promesses …

    Il n’est pas aisé de s’apercevoir combien l’injustice règne en maître, c’est la nature même des choses, le plus fort dominera, le plus faible subira, et des tas de « suiveurs » accorderont du crédit à celui qui « paraît », soucieux qu’ils sont d’appartenir au « clan » !

    Commence alors en son for intérieur, une lutte interne faite de questionnements, de souffrance, de mal-être, qui inéluctablement nous fera choisir le côté obscur de la force, ou bien l’éclat des lumières  …

    Il n’est pas d’âge pour  CHOISIR, mais TOUS, nous avons à faire ce choix, JAMAIS, nous ne pourrons prétendre être VICTIME des circonstances,

    Patate, qu’il est dur d’être un HOMME ! 

     

     

    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Jeudi 11 Octobre à 07:59

    Il est dur d'être un humain qui assume sa liberté mais c'est pour cela que nous sommes sur terre

      • Jeudi 11 Octobre à 16:11

        je le crois aussi Gazou, mais quelle force devient nôtre quand on tente d'y parvenir !

        amitié .

    2
    Jeudi 11 Octobre à 08:21

    Je suis bien d'accord avec Mandela.

    Nous avons tous la capacité de changer notre regard sur les choses.. la vie nous l'apprend, parfois durement...

    Bises du jour

    Mireille du sablon

      • Jeudi 11 Octobre à 16:15

        petits, tous nous croyons que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ... c'est quand "l'injustice" nous apparaît que chacun nous prenons conscience de la lutte à entreprendre et qui nous mènera sur le chemin grandiose de l'humanisme  ... mais il est long ce chemin et de surcroît parsemé d'embûches ...

        bises amicales à toi Mireille . 

    3
    Jeudi 11 Octobre à 09:10
    daniel

    J'ai choisi mon camp depuis longtemps: ce sera la tolérance et non la haine !

      • Jeudi 11 Octobre à 16:16

        Ni violence, ni haine ... et si j'éprouve de l'intolérance Daniel c'est envers ceux qui s'y adonnent ...

        amitié .

    4
    Vendredi 12 Octobre à 08:24

    C'est un disconfort, mais désolée, la haine, je l'éprouve, régulièrement, des bouffées de haine ou de révolte, chez moi elles sont indissociables ... heureusement, des bouffées d'amour, aussi, de tendresse fraternelle humaine, ici, là, dans le quotidien le plus terre-à-terre, avec les autres.

      • Vendredi 12 Octobre à 14:32

        la violence Nicole ne conduit à rien si ce n'est à une escalade sans fin, quant à la haine elle te détruit plus qu'elle ne saura jamais atteindre ton "ennemi" ... parfois l'indifférence peut être une solution ...je souscris entièrement aux élans d'amour, d'amitié, de tendresse, d'humanisme avec tous les autres , car il en est qui au plus profond de nous-même, ne peuvent être acceptés car intolérables ... et il y en a car si il y avait sur cette terre sept milliards de "gens de bien", le monde serait bien meilleur qu'il ne l'est ..

        amitié .

    5
    Nikole
    Vendredi 12 Octobre à 15:41

    Oh mais je préfèrerais ne pas les avoir, ces bouffées négatives, et j'y travaille, mais je n'y parviens pas toujours ; et tu conviendras qu'en ce moment il en est vers qui on n'a pas le droit d'avoir des bouffées d'amour, car ce serait du suicide (collectif !)

      • Vendredi 12 Octobre à 22:34

        je suis en parfait accord avec ton "ressenti" qui est aussi le mien vis-à-vis de ces "intolérants-intolérables" que je voudrais anéantir ... pourtant je "m'interdis" la haine et la violence jusqu'à possible ... demain peut-être à l'instar de tous les "révoltés" serais-je incapable de contenir ma "colère" ...

        tu sembles être un pas devant moi ...

        amitié .

    6
    Vendredi 12 Octobre à 16:41

    cet homme nous apprend beaucoup de choses ; et aussi que nos petitesses, faiblesses, erreurs ne nous empêchent pas d'être un homme.

    Bises 

      • Vendredi 12 Octobre à 22:40

        je crois Durgalola que le mal vient de cette conception que nous nous faisons de l'homme parfait digne des dieux ... l'humain n'est qu'humain, capable du pire comme du meilleur, qu'il faut s'en convaincre pour faire son choix entre les forces de l'ombre et l'éclat des lumières tout en sachant que si la perfection n'est pas de ce monde, nous sommes perfectibles et ce dans les deux sens ... il y aura toujours du pire aux pires et du meilleur aux meilleurs  ...

        amitié .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :