• BELGIQUE, DERNIER ROUND ?

    	BELGIQUE, DERNIER ROUND ?
    L'Europe nous a pris Herman Van Rompuy, notre ancien Premier Ministre pour s'en faire le premier Président de son Conseil, un homme capable de médiation en toutes circonstances, il avait su parvenir en Belgique à calmer les troubles linguistiques qui mettaient à mal notre bonne entente ...
    Lui parti, nous revient sans attendre, un autre Premier Yves Leterme, et le cortège de nos peurs qu'il ne soit pas à la hauteur ... Faut dire qu'on se souvient des méandres tortueux qui suivirent son élection par 800.000 voix essentiellement flamandes, laissant perplexes tous les francophones du pays . Mais l'homme a grandit nous disent les sages vieux qui l'encadrent, veillant à dissocier le communautaire du politique de gouvernance : « Il sera bon, faites lui confiance ! »
    Un fait est sûr, c'est que notre pays se doit de finaliser ce qu'il avait entreprit fin des années soixantes, donner à chaque communauté un droit d'existence reconnue par les autres, le seul problème qui reste en lice est celui de BHV ... zone entourant la région bruxelloise, située en territoire flamand où vivent des francophones (90% de la population) qui devraient pour satisfaire leur désir se soumettre à leur diktat ...
    Humainement, cela n'est pas possible nous voulons conserver le droit à notre culture tout comme eux qui dans les années soixantes avaient exigé le leur, boutant dehors de Flandre tout wallon .
    Le nationalisme n'est jamais de bonne augure, il se nourrit de haine et de rejet, qu'il transmet aux générations futures, c'est ce qui se passe en Belgique, la génération de Leterme et consort n'est autre que celle des enfants de ces vieux flamands devenus « sages » à qui ils ont bourré le crâne d'être le peuple élu, fort, intelligent, riche, d'une Belgique qu'ils doivent partager avec un autre peuple faible, profiteur, et pauvre qui habite en Wallonie .
    Je comprends votre résolution messieurs les vieux flamands à protéger vos jeunes édiles politiques, quoi qu'il arrive désormais, nul ne pourra les tenir pour responsables ... et quand bien même vous nous céderiez un tout petit couloir entre Bruxelles et notre Wallonie si belle, eux n'y seraient pour rien ...
    Libre à la suite d'aller à la rupture si telle est leur volonté !
    Google Bookmarks Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Yog
    Vendredi 11 Décembre 2009 à 01:05
    Bonne nuit Marie-Claude....Je repasserai pour tout lire! Bises
    2
    Vendredi 11 Décembre 2009 à 08:24
    prends tout ton temps ... moi je ne le vois plus passer tant il file vite ....
    toute mon amitié à partager en famille .
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :