• AUX EGLISES, JE N’ENTRE PAS …

     

    Je les ai franchis pourtant ces seuils, quand petite mes parents m’y traînaient de force, et que j’obéissais comme le font tous les enfants soucieux d’amour envers les « grands » …

    Parce que d’amour, de générosité, de « charité », prêtres, nonnettes et famille me bassinaient, j’ai forte de moi approfondi le sujet en observant tout simplement que de cet amour tant prononcé, ils détournaient en haine tout argument . L’Autre ne sera jamais admis tant qu’il reste autre, il faut qu’il se déshabille de ce qu’il est pour être accepté …

    D’aucuns me parleront du charme de ces bâtiments construit par des hommes crédules pour honorer leurs dieux … C’est dire de la naïveté de tous ces gens qui se privaient dans leur misère pour alimenter la puissance de ceux qui les maintenaient dans l’ignorance …

    Ce sont pour moi des lieux maudits, n’ayant aucun charme à mes yeux …

    Ils sont des abris pour âmes perdues, cherchant une raison de vivre loin des hommes et du tumulte de la vie qu’elles n’aiment pas …

    Mes propos sont durs, je l’avoue mais qui de moi où des dieux tient le discours le plus odieux ?

    Je ne suis qu’un « homme » aimant les hommes, cherchant mes responsabilités auprès des hommes, soucieuse de la solidarité sans mesure qu’impose une vie d’homme responsable d’autrui …

    J’ai pourtant conscience de ce que je vois, j’entends, je perçois des sociétés qui m’entourent prônant l’égoïsme, le rejet du différent qu’est l’autre, des haines qui s’élaborent au directement proportionnel de la misère et des peurs qui s’installent au sein de nos sociétés post-capitalistes, mais ce ne sont pas les églises qui sauveront le monde … C’est le sursaut des hommes qui seul pourrait modifier la donne !

    Voilà C comme Corinne (blog en lien) une réponse plus complémentaire à ton sujet : « Le Vide » 

    Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Yog
    Lundi 20 Juin 2011 à 12:04

    Ton article tombe à pic. Je lis à petite gorgée: Le yoga de St Jean de la Croix" de Swâmi Siddheswarananda

    "La religion élève des barrières entre les hommes car elle s'appuie sur des concepts qui sont en même temps des signes de ralliements et de provocation.

    Alors que le mot spiritualité, plus conforme aux idées orientales (Inde), est d'un ordre plus universel: il désigne cette vie qui s'épanouit lentement au plus profond de nous-mêmes et que est indéfinissable parce qu'elle est sans cesse renouvelée. Tout ce qui la manifeste (les symboles, les idées, les croyances) n'en est que l'enveloppe changeante, suivant les différentes doctrines et les différentes notions que l'homme se fait de Dieu lorsqu'il pense au problème de son salut.

    Prendre le mot de religion comme signifiant cet effort de l'homme pour réaliser un plus haut niveau de conscience, une transformation de son être, alors nous découvrirons à l'intérieur même des différentes religions, quelque variées qu'elles soient, une véritable unité d'aspiration, un achèvement dans le sens d'un épanouissement de l'âme, une conversion enfin, qui fait de l'être animal qu'était l'homme un être divin. Et cela quelque soit la religion à laquelle il appartienne, dans la mesure où celle-ci ne consiste pas en vaine discussion, en polémique et en subtilités."

    Bises!

    2
    claudeleloire Profil de claudeleloire
    Lundi 20 Juin 2011 à 14:34

    Rien ne tombe du ciel si ce n'est la pluie ...

    L'homme ne peut grandir que par lui-même, ainsi le disait Confusius : "C'est en soi que l'on trouve le soleil levant !"

    Amitié Mme Yog .

    3
    Lundi 20 Juin 2011 à 15:09

    Les églises ne mériteront mon respect que lorsque nous y installerons un musée de la religion, car il faudra bien un jour que la place des cultes soit dans la mémoire des gens, non dans leur coeur, signifiant que les hommes auront enfin tourné la page de leurs croyances d'un autre âge et ravalé les dieux au rang qui est le leur : celui d'héritage d'un passé superstitieux désormais révolu.

    4
    claudeleloire Profil de claudeleloire
    Lundi 20 Juin 2011 à 15:31

    Des musées rien que des musées ...

    Y entrerais-je ?

    J'en doute ...

    Mais tu as raison mon fils de dire qu'il faut que le passage des religions soit inscrit en nos mémoires de sorte que jamais elles ne reviennent ...

    bisous .

    5
    giulio
    Vendredi 24 Juin 2011 à 13:01
    Il y a 1000 ans Aboul Alâa El-Maari, le
    poète des philosophes et philosophe des poètes, écrivit

    «Coran, Torah, Évangiles… à chaque génération ses mensonges / que l’on s’empresse de croire et de consigner».

    «Réveillez-vous, réveillez-vous, ô égarés! Vos religions sont subterfuges des anciens».

    «Les gens voudraient qu’un imâm se lève / et prenne la parole devant une foule muette. / Illusion trompeuse – il n’est d’imâm que la raison, notre guide de jour comme de nuit».

    «Les Hanéfites (3) et les Chrétiens ne sont pas parvenus à la vérité; les Juifs ont trébuché et les Mages (4) ont persévéré dans l'erreur. // Les habitants de la terre se divisent en deux catégories: les uns, doués d'intelligence, mais sans religion; les autres religieux, mais dénués d'intelligence».

    1000 ans déjà. Qu’est-ce qui a changé ? Je pense comme vous, enfin, presque. Mais des musées, Claudeloire, mes amis... Je suis moins optimiste.
    6
    claudeleloire Profil de claudeleloire
    Vendredi 24 Juin 2011 à 18:21

    Ce qui me désole plus encore que l'existence des religions c'est que ce sont les femmes, mères, qui transmettent de génération en génération ces balivernes ... 

    On aurait pu croire que c'était dû au fait qu'elles soient maintenues loin du "savoir", mais nous constatons Giulio que leur siècle des lumières pour elles non plus n'éclaire pas ...

    amitié .

    7
    Lundi 20 Juin 2016 à 10:23

    Je suis une athée convaincue, mais depuis la mort de mon père, j'en suis désolée... pas pour moi, mais pour lui qui, sans être dévot ni prosélyte, était croyant et fut bien mal récompensé par ce dieu inique !

      • Lundi 20 Juin 2016 à 16:32

        la famille dont je suis issue (pas celle qu'avec Philippe j'ai engendré) est croyante elle aussi et pense à l'au-delà qui n'existe pas ... quand ils seront morts, ils ne sauront même plus qu'ils ont existé ... comme mon père, comme le tien, ils resteront dans la mémoire de ceux qui les ont aimé vivants !

        amitié .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :